Adam Kesher – « Heading For The Hills, Feeling Warm Inside »

Heading For The Hills, Feeling Warm Inside[Album]
14/04/2008
(Disque Primeur/Discograph)

Adam Kesher ne manque pas de malice, tout du moins de clairvoyance. Après avoir pris tout droit le chemin épineux de relève française des Klaxons et autres groupes étiquettés nu rave à tort ou à raison par une grande partie de la presse musicale, les Bordelais ont su rapidement se reprendre, et se sauver définitivement d’une image indécollable qui les aurait rendus éphémères. Ainsi, si « Heading For The Hills, Feeling Warm Inside » n’aurait peut-être jamais sonné ainsi sans être passé par « Modern Times » et « An Allegory Of Chastity » auparavant, il s’en démarque nettement et offre à Adam Kesher une personnalité qui ne manquera pas de faire quelques envieux sur le sol Français. Pour preuve, « Local Girl », sorte de RnB-rock façon Santogold qui ouvre l’album, lance les hostilités sur un rythme incroyablement posé et langoureux pour qui connaît le groupe depuis ses débuts, ce qui n’en fait pas moins un des grands piliers de ce disque. Un tel penchant rythmique réapparaîtra d’ailleurs plus tard sur « Talent And Distance » et le final « Syllabe », plus prompt à plomber l’ambiance qu’à réveiller les morts. Chose que ne manquera pas de faire Adam Kesher sur le reste de ce premier album fort bien mené, slalomant systématiquement entre les pièges tendus par l’opportunisme ambiant, et bourré de tubes finalement pas si faciles. De ceux-là, et malgré le sentiment de revenir à des penchants d’antan bien mieux maîtrisés désormais, les sulfureux « Ladies, Loathing And Laughter » et « South » font grosse impression, et ne manqueront pas de ravir les rockeurs de club. Mais ce disque n’ira pas non plus sans la pop cradingue, psyché et attachante de « While My Mind Was Dry » et « The Wrong Way Round », ni « I Wanna Bark » aux contours d’un délire collectif touché par la grâce. C’est donc en véritable coup de maître qu’apparaît ce « Heading From The Hills, Feeling Warm Inside », confirmant Adam Kesher comme une des entités musicales françaises les plus crédibles du moment, qui ne manquera certainement pas de défendre nos couleurs au-delà de nos frontières. Une moindre récompense pour un groupe qui, malgré sa jeunesse, aura parfaitement réussi à se sortir des griffes d’aînés plus médiatiques qui ne demandent qu’à faire couler le sang de nombre de leurs petits

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire