A$AP Rocky – ‘Testing’

A$AP Rocky – ‘Testing’

Album / RCA / 25.05.2018
Hip hop sans bannière


Habité depuis ses débuts par une propension à se renouveler, A$AP Rocky s’est construit en trois albums et une mixtape (la sublime Live. Love. ASAP) une image de rappeur sans bannière dont les morceaux ont pour seul point commun une ouverture d’esprit supérieure au rappeur lambda. Parti d’un hip hop sous influence DJ Screw/Houston codéiné, Rakim Mayers a épousé l’esthétique du rap Soundcloud, s’amourachant de Skrillex le temps d’un drop, avant de se rapprocher d’un boom bap fidèle à son Brooklyn natal, tout en oeuvrant pour la résurrection de Rod Stewart et Moby. Difficile alors de déceler ce qui fait véritablement l’essence de sa personnalité, même après trois albums et un flow toujours constant, mélange de facilité et d’arrogance.

Si le tableau d’ensemble reste flou, le paradoxe est lui bien tangible. Chacun des albums d’ASAP est toujours un événement en soi, car ils portent tous en eux cette envie de se mettre en danger, au contact de l’autre et d’un son toujours écartelé entre mille envies et autres influences. De ce point de vue, le bien nommé Testing n’échappe pas à la règle, et prend par moments des allures de laboratoire ou les expériences s’enchaînent, entre coups d’éclats (le superbe Purity qui recycle vieux gimmicks au service d’un apaisement inattendu, la production noctambule de Fukk Sleep complètement hypnotisée par la voix de FKA Twigs) et tentatives avortées (la réhabilitation incompréhensible de Moby pour un morceau aussi charismatique qu’un panier de linge sale, l’inoffensif Brotha Man et ses cordes rincées). Au delà de ses moments marquants, l’album baigne dans une ambiance mutante, cramée et psychédélique. Les voix des invités fondent comme des glaces oubliées (tout Memphis se tape l’incruste sur Gunz N Butter) ou se font rachitiques (le message vocal de Kodak Black à la fin de Calldrops) au fur et à mesure que Testing étend son emprise dans un mélange indicible.

Pourtant, c’est au milieu de cette captivante mélasse qu’A$AP Rocky loupe plusieurs fois la marche. Outre ses choix quelque fois douteux, son interprétation est parfois trop en retrait. Le rappeur new yorkais apparaît alors comme désincarné, et reste à la porte de certains morceaux, comme paralysé par ses envies d’émancipation et la volonté de ne pas faire oublier l’A$AP d’autrefois. En dépit de cette paralysie parfois frustrante, Testing est un album profondément captivant, qui se construit un créneau en solitaire, dans une dimension ou Rakim Mayers est libre de construire ses petits mondes au sein d’une constellation de goûts qui le rendent toujours aussi passionnant.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
Tony Tone, Fukk Sleep, Praise The Lord (Da Shine), Gunz N Butter, OG Beeper, Purity


Tags:
,
No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.