9th Cloud – « Delicate Sound »

Delicate Sound[Album]
08/11/2006
(Key On A/La Baleine)

Deux ans après le très prometteur « A Monkey In A Yellow Hat », voici le retour de 9th Cloud pour un deuxième opus, « Delicate Sound », qui se doit d’être celui de la confirmation, tant son premier album nous avait laissé sur de bonnes impressions. Voyageant subtilement entre electro-HipHop, broken-beat et downtempo, son univers, réussissant à dégager une certaine chaleur malgré des colorations très électroniques, tend à s’affirmer avec les années

« Jazz Followers », titre ouvrant l’album, en est le meilleur exemple, avec ses nappes hypnotiques, son beat très métallique, et ses sons venus de nulle part. Le tout construit pour éviter une certaine monotonie qui pourrait se révéler piégeuse. « Into Their Minds » qui suit est bien plus marqué HipHop, beaucoup plus sombre, mais toujours habilement distillé. Certains titres sortent néanmoins du lot, tel le remarquable « Second Sight », à l’ambiance electronica, avec sa mélodie simple mais efficace, encore une fois construit de manière architecturale, comme pour mieux entraîner l’auditeur au travers d’un parcours riche en évolutions diverses. « La répétition Du Cycle » est également l’un de ces morceaux inattendus, tout comme « La Fin Du Silence » qui évolue tout le temps de sa durée, où les changements d’effets sont subtils, gardant une ligne directrice permettant de garder une attention assidue. On apprécie également le featuring de Dios, plus parlé que chanté, qui accompagne « Benem Histoire », donnant un poids supplémentaire à une version assez basique ou diverses influences se croisent sans s’opposer. « Vodka Lemon In Dubrovnic » conclu très bien l’album, sorte de méandre nappeux, où s’entrechoquent des effets sonores toujours aussi originaux, nous laissant sur une impression de légèreté bien agréable, malgré un beat bien présent mais discret

On peut donc parler réellement de la confirmation indéniable d’un vrai talent. Cet opus, beaucoup plus marqué electro que le précédent, se distingue par une construction plus méthodique, plus subtile, peut-être un petit moins chaleureuse que « Monkey In a Yellow Hat ». On reste toutefois impressionné par sa capacité à créer une ambiance palpable et originale, sans tomber dans le déjà entendu. A la croisée des chemins de beaucoup d’influences, 9th Cloud est en train de trouver son style, sa couleur musicale, qu’il nous sera agréable de retrouver pour un prochain album

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire