7L & Esoteric – « A New Dope »

A New Dope[Album]
24/07/2006
(Babygrande/Nocturne)

Depuis une dizaine d’années, le duo de Boston s’était essentiellement illustré dans les cercles de l’underground hip hop avec une poignée d’albums tout à fait honorables. Ce « A New Dope » semble néanmoins porteur d’ambitions plus affirmées. Plus aguicheurs qu’à leur habitude, 7L & Esoteric n’hésitent pas à mâtiner leur hip hop old school d’influences plus larges (pop, soul, electro, musiques exotiques…) et à varier le propos, à l’image de ce que peuvent faire Outkast ou Handsome Boy Modeling School, comme s’ils voulaient enfin toucher la part du gâteau qui leur revient

Hésitant donc entre tentations plus mainstream et remords underground, « A New Dope » déstabilisera sans doute le noyau dur des fans des Bostoniens mais quelques écoutes devraient toutefois suffire à faire taire les plus médisants. C’est vrai que si on veut se la jouer mal lunés, on pourrait dire qu’avoir le cul entre deux chaises est le plus sûr moyen de se casser la figure, mais la construction du disque, très proche de la mix-tape avec ses morceaux courts et ses breaks très fréquents, a l’intelligence de vite passer sur les faiblesses de ce nouvel opus

Et si ce nouveau 7L & Esoteric n’est pas l’album de l’année, on y trouve cependant suffisamment de (très) bonnes choses pour ne pas le zapper de la platine sans sommations. Quelques titres suffisamment maîtrisés pourront même prétendre à revenir de temps en temps chauffer le dance floor de vos petites sauteries entre amis. On pense particulièrement à « Girls Gone Wild », « Everywhere » ou « Take Note » qui ne démériteraient pas entre un vieux Jurassic 5 et un Blackalicious. L’efficace « Daisycutta » s’offre même le double effet Keith Kool puisqu’on y entend le Black Elvis en très grande forme, invité à croiser la rime avec Esoteric dans un pugilat sombre, assez proche de son « Diesel Power » avec Prodigy

Et un album qui a le bon goût de piller Gainsbourg (« Everywhere ») et Kraftwerk (« A.O.S.O ») ne peut de toute façon que susciter un minimum de respect. On croit même reconnaître un sample de la musique du dessin animé « La Bataille Des Planètes » (remember la force G, les trentenaires?!) sur la fin du morceau « 3 Minute Classic ». Alors à défaut d’être foncièrement de la nouvelle dope, ce nouvel album peut déjà se targuer d’en être de la bonne! Ou du moins pas de la mauvaise..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire