69 – ‘Heroic’

69 – ‘Heroic’

Album / Turc Mécanique / 30.11.2016
Cold trip

69 n’est pas du genre à se complaire dans le confort musical. A en croire ‘Novo Rock’ (2009), ‘Adulte’ (2013) et aujourd’hui ‘Héroic’, nouvel album aux allures froides et bruitistes, Armand Gonzalez et Virginie Peitavi ne cessent de triturer leur musique, sans perdre l’âme primaire ni l’identité qui les tiennent par le bide. Depuis leurs débuts au sein des inoubliables Sloy, ces deux-là font indéniablement parti de ces artistes qui explorent et remettent sans cesse en question leur acte créatif, à chaque fois réinventé dans des essais aux lignes très personnelles. ‘Héroic’ est donc le fruit de cinq années de travail, durant lesquels ils ont épongé leur pop dégingandée et foutraque, pour ne retenir que le minimalisme des instruments, et offrir un album au spectre large et profond.

Incarnés là où on ne les attendait pas, les deux nous plongent en introspection dans des titres magnifiés par des machines primaires, des explorations sonores et des accords ouverts. Les voix élevées, parfois noyées dans la réverbération, offrent à l’imaginaire des espaces aussi panoramiques que glacés. Bien que l’on reconnaisse le jeu de guitare unique de Peitavi, tout ici s’éloigne de la puissance déglinguée pour se muer en retenues et répétitions hypnotiques.

Chaque morceau résonne et répond au précédent avec pertinence, nous enfonçant plus encore à chaque fragment. Le disque se livre alors telle une œuvre complète, cohérente de bout en bout. ‘The Hanged Man’, l’éponyme ‘Heroic’ et ‘Shadows & Rifles’ nous embarquent sur les terrains connus du groupe, avec toutefois une volonté d’étirer le temps et le tempo vers les abysses. Tels un road trip désertique, ‘Sound On Dust’ et ‘One Eyed Boy’ font sentir le vent des plaines et la froideur viscérale d’une mélancolie poignante. Sur ‘Les Spectres Libres’ et ‘Jeunes Etres’, le binôme nous enveloppe vers un bruitisme intense.

Agrémenté d’une pochette explicite, ‘Heroic’ est une lecture du monde intense et singulière. Armand Gonzales et Virginie Peitavi y déposent leur grande expérience, dans une sensibilité aussi grave qu’authentique et une maîtrise musicale où l’abstraction prend le pouvoir sur le bavardage, décuplant ainsi notre perception. 69 nous offre là une surprenante nouvelle facette au travers d’un album magnifique, à vivre pleinement.

‘The Hanged Man’, ‘Sound On Dust’, ‘Heroic’, ‘Shadows & Rifles’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.