Mexican Purple Wine – ‘Right Time, Right Place, Wrong Way’

Album / Autoproduit / 09.2014
Noise rock

Il en est ainsi du côté de Jarnac: quand un groupe décide de raccrocher les guitares, c’en sont plusieurs qui les décrochent. Du coup, après que Café Flesh ait annoncé qu’il ne serait désormais plus, on n’était pas plus inquiet de ça quant au fait de recroiser un jour ces gaillards piquousés au noise rock. Ça n’a pas loupé car, dans la foulée ou presque, et décuivré par le départ d’un Tom Bodlin désormais solo, trois de ses membres ont rebondi ensemble pour fonder Mexican Purple Wine, chopant au passage un autre guitariste recruté chez Dissidence Radio et Spread The Fury. Le décor ainsi planté, il était évident que ce nouveau départ allait encore en défriser quelques-uns, ce qui ne manque pas de se vérifier à l’écoute des huit titres de ‘Right Time, Right Place, Wrong Way’, premier testament au tirage limité et disponible uniquement au format… cassette, en attendant mieux. Bah ouais les mecs, parce que si tout ici sent le neuf (ou presque), ces quelques déflagrations auraient pu voir le jour à l’heure ou le CD commençait seulement à se démocratiser. Plutôt du genre increvable, le noise rock généreux de Mexican Purple Wine finit de brouiller les pistes en affichant une diversité que seule l’expérience peut à ce point concrétiser. Ainsi, le quatuor ne se prive pas pour vous scotcher au mur du fond (‘Clock Down’, ‘Under Your Influence’), décrocher des riffs carnassiers (‘Cow Girl’), se laisser aller à une tension mélodique rappelant les belles heures de Noise Amphetamine Reptile (‘Swamps’), et même attester déjà de son intéressante osmose collective (‘Taste Like An Asshole’). ‘Right Time, Right Place, Wrong Way’ pullule d’idées et de promesses, le tout pour 32 francs 30 défiant toute concurrence ma bonne dame! A ce prix-là, c’est un peu Noël avant l’heure pour l’autoradio de la R5.

‘Cow Girl’, ‘Swamps’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire