31 Knots – « The Curse Of The Longest Day »

The Curse Of The Longest Day[Maxi]
02/11/2004
(Own Records/Import)

31 Knots nous était inconnu. Son label américain 54°40′ or Fight également. C’est donc par le biais de la structure luxembourgeoise Own Records que nous parvient ce maxi de ce groupe de Portland alors qu’un album, « It Was High Time To Escape », vient également de voir le jour. « The Curse Of The Longest Day » ne comprend que cinq titres, bien assez pour nous taper le cul par terre et nous laisser nous passionner par ce rock mélodique mais atypique, privilégiant toujours la mélodie dans un environnement souvent difficile et rude. Entendez par là que 31 Knots ne tombe ni dans la facilité de la pop, ni dans le plagiat de bon nombre de formations à la recette identique. Non, 31 Knots privilégie autant le concept que le songwritting et c’est bien ce qui frappe dés la première écoute rappelant l’intensité de Fugazi, la fragilité d’un Engine Down et la mélancolie d’un Karaté de la période rock. Coup droit, contre pied, bon vieux revers, c’est à tout cela que nous sommes mangés tout au long de ces cinq titres très techniques mais très accessibles, aux guitares incisives, rythmiques imprévisibles, déferlantes de décibels laissant la place à de belles et mélodieuses accalmies. Le rock de 31 Knots est épuré au maximum mais tout ce qui peut rester lui est indispensable. On se laisse alors surprendre par les surprises rythmiques, posséder par une voix irréprochable, on fait tourner cet Ep en boucle et on se bat bec et ongle pour trouver l’album, le vrai. On vous en reparle bientôt.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire