2Mex & Life Rexall are $martyrs – « Money Symbol Martyrs »

Money Symbol Martyrs[Album]
01/10/2006
(Cornerstone/Laitdbac)

Quand deux grands noms du hip hop underground californien s’associent sur un projet commun, l’amateur de beats décalés et de flows ébouriffés salive déjà partout sur son sweat à capuche… Quand il s’agit qui plus est de 2Mex, MC des Visionaries (aux côtés de LMNO et Dj Rhemmatic des Beat Junkies entre autres), et du MC/producteur Life Rexall des légendaires Shapeshifters (AWOL One, Existereo, Radioinactive, Die, Akuma…), autant dire que l’amateur en question a déjà mouillé son baggy depuis longtemps

Réunis sous le nom à tiroirs(-caisse?) de $martyr, le duo surprend pourtant son petit monde en démarrant l’album avec une poignée de titres étonnement accessibles, même pour le premier venu dans le monde du hip hop mainstream. Ce qui ne veut pas dire pour autant que ces titres soient mauvais. Bien au contraire… Les équations « mainstream = gros caca » ou « underground = qualité » sont souvent absurdes et véhiculées par de mauvais groupes underground qui se cachent derrière l’expérimentation pour masquer le fait qu’ils sont incapables d’écrire un morceau digne de ce nom. 2Mex et Life Rexall nous prouvent qu’ils ne font pas partie de cette piètre catégorie

Avec un visuel signé AWOL One himself (même s’il est apparemment meilleur MC que graphiste, soyons honnête…), ce « Money Symbol Martyrs » comporte en effet un tiercé de tubes potentiels : « Green Grass », « So Money » et « 3 Day Eviction Notice » sont dansants, respirent la bonne humeur et sont construits sur un sample qui vous colle au ciboulot en moins de deux… On repense avec nostalgie aux premiers albums addictifs des Delinquent Habits, ce genre de petites gâteries… Que du bonheur, quoi! D’autant plus que le duo a fait appel à toute sa cliqua habituelle (Existereo, Mestizo, Die, Akuma, Xololanxinxo, Dj Deeskee, le producteur Polyhedron…) pour apporter de la diversité au reste du tracklisting… Fidèle à lui-même, Busdriver traverse un « Jerry Reuss » à la vitesse de l’éclair, tandis qu’Existereo s’enflamme sur le rocky « Full Court Pressure ». On retrouve même avec plaisir le vétéran Sondoobie (de Funkdoobiest) en très grande forme aux côtés d’Akuma sur l’efficace « Freeway Series »… Arrivés à ce stade de la chronique, je sens que vous vous attendez à un « mais » fatidique qui va venir nuancer toute cette allégresse… Et vous avez raison. (Mais comment faîtes-vous?)Malheureusement, l’album a du mal à tenir le niveau sur toute la longueur. Sans être foncièrement mauvais non plus, quelques titres apparaissent quand même comme très anecdotiques (« International », « Call You Later », « Here To Help », « Money In The Form Of A Woman »…), ce qui la fiche mal de la part de ceux qui resteront parmi les figures les plus révolutionnaires du rap américain

On ne sait pas exactement ce qu’ont voulu faire 2Mex et Life Rexall: prendre leurs fans à contre-pied et prouver qu’ils savaient tout faire, ou essayer de toucher enfin leur part du magot? Quoi qu’il en soit, le pari n’est que partiellement tenu. Ca peut quand même valoir le coup de se renseigner pour savoir si les trois petites bombes citées plus haut ne seraient pas sorties en maxi par hasard… Si ça peut arranger tout le monde

Ecoutez l’album ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire