Rock en Seine 2018 dans l’oeil de Mowno

Rock en Seine 2018 dans l’oeil de Mowno

2018 a marqué comme un tournant dans l’histoire de Rock en Seine. Une nouvelle équipe à la tête du festival, une programmation plus urbaine que jamais, une gue-guerre entre producteurs de concerts qui a valu l’absence de Kendrick Lamar au Domaine National de Saint Cloud et une concurrence impitoyable dès le vendredi soir… Il y avait de quoi se demander si le rock avait encore bel et bien encore quelque chose à voir dans le débat. Il y en a pourtant eu un peu : chacun dans leur registre, les Liminanas, King Gizzard & The Lizard Wizard, Liam Gallagher et Idles sont de ceux qui ont défendu bien haut ses couleurs face à une palanquée d’autres représentants nettement plus taillés pour les petites salles que pour les grandes scènes, mais aussi face à une grosse poignée d’artistes hip hop plus ou moins mainstream, censés attirer un public plus jeune et urbain qui n’a manifestement pas toujours répondu présent. Florian Denis couvrait l’événement pour Mowno. Ses photos.


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.