Author: Nicolas

A chaque album son concept, sa difficulté, son occasion d’approfondir son art, et d’aller puiser toujours un peu plus loin dans son inspiration. Jamais rassasié, Angil - toujours entouré de ses Hiddentracks - vient de sortir “NOW”, un nouvel album sur lequel on l’entend encore...

Électron libre d'une nouvelle scène aux allures de syncrétisme électronique aux antipodes des confluences musicales imposées par la bande FM, Fulgeance nous démontre Ep après Ep une maîtrise toujours plus accrue d'un art jusque-là réservé aux fins connaisseurs de rythmiques alambiquées. Réanimant d'une certaine manière ces parties inertes de notre inconscient commun, puisant ça et là chez Moog, le dubstep, le funk ou encore chez Jay Dee, il est finalement à l'image de son monde: instable, de facto ultra-présent, poussé à revêtir de nouveaux masques. Tantôt Peter, tantôt Souleance, c'est Fulgeance, armé de ses MPCs, qui nous invite à investir son antre.

Au moment ou le pygmalion Guillermo Scott Heren ressort de ses tranchées New Yorkaises une ode au profond de la voix féminine, deux de ses inspiratrices - Lori Scacco (ex-Seely) et Eva Puyuelo Muns (Savath y Savalas) - redorent le blason d'un psyché folk espagnol oublié. Entretien sur la correspondance entre les arts et la douceur de l'être, ou le bonheur parfois illusoire de deux êtres bien ancrés dans une bivalence culturelle totalement maîtrisée.

Méconnues du public français, Nico Turner et Jenean Farris - les deux cerveaux un peu barrés de VoicesVoices - sont de grandes adeptes de l'abstraction pure. Un élément dominant qu'on retrouve tout au long de "Origins", leur premier Ep sorti chez Manimal Records et né de leur collaboration avec le magicien Guillermo Scott Heren, plus connu sous le pseudo Prefuse 73. Alors qu'on attend une redite de leur concert Parisien de cette année, rencontre épistolaire avec ces deux protagonistes de la scène avant-gardiste de Los Angeles, dont la vision éthérée de la conception musicale laisse sans voix.