Putain déjà – Queens Of The Stone Age fête les 20 ans de son premier album

Putain déjà – Queens Of The Stone Age fête les 20 ans de son premier album

L’incroyable ascension de Queens Of The Stone Age ne remonte pas seulement à la sortie de son premier album. Car sans même que les principaux intéressés le sachent à l’époque, c’est bien chez Kyuss que tout a commencé pour Josh Homme, Nick Oliveri et Alfredo Hernandez. Evoluant ensemble au sein du groupe stoner californien, ils contribuaient notamment au succès de Blues For The Red Sun en 1992, un deuxième devenu mythique, et alors assez convaincant pour que Nirvana – et plus particulièrement Dave Grohl – décide de les prendre sous leur aile. Dissout trois ans plus tard à la sortie de …And The Circus Leaves Town, Kyuss laissait donc Josh Homme s’en aller seul pour fonder Queens Of The Stone Age en compagnie de Matt Cameron, Van Conner et John McBain. En 1997, le quatuor enregistrait trois titres pour le compte d’un Ep posthume partagé avec Kyuss, puis connaissait le premier de ses nombreux changements de line up : Josh Homme fit table rase, rappella Oliveri et Hernandez en vue de la composition d’un premier album, et renforca à jamais le lien entre les deux groupes.

Ce fut d’ailleurs toute la difficulté qu’a du affronter Queens Of The Stone Age à la sortie de son premier album éponyme. Une question rôdait : avec tant d’éléments en commun, comment se démarquer du passé ? C’était sans compter sur le talent de composition du duo Josh Homme / Alfredo Hernandez dont la créativité débordante n’a pas manqué d’être saluée par la critique. Préférant compresser son rock plutôt que de l’étendre à nouveau, mais aussi de ramener le stoner à son plus simple appareil, riffs lourd et solos perçants à l’appui (How To Handle a Rope), Queens Of The Stone Age démontrait dès ce premier album sa capacité à écrire de véritables chansons, à la fois très différentes les unes des autres, souvent sensuelles, et capables de faire danser tout en affichant une véritable puissance primitive (Regular John, Avon). Il ne fallait pas plus que ce cocktail inédit à l’époque pour que, dans la foulée du dernier album de Kyuss laissant finalement un peu présager cette suite, Homme et sa bande se placent illico parmi les futurs grands groupes de l’histoire du rock.

Considéré comme une des pierres fondatrices du stoner pour l’avoir emmené voir ailleurs (If Only, Give The Mule What He Wants), Queens Of The Stone Age a su brillamment faire le tri du passé de ses pères. Moins heavy que Kyuss mais tout autant aérien et expérimental (You Would Know, Mexicola), ce premier album laissait également découvrir véritablement la voix de Josh Homme, jusqu’alors cantonné au rôle de guitariste compositeur. Maitrisé du début à la fin, bien que certains morceaux peinent aujourd’hui à justifier leur utilité, le disque a traversé les années, deux décennies exactement puisqu’en ce 22 septembre 2018, il fête ses 20 ans. Une petite heure classieuse, distinguée, et indifférente au poids des ans qui fut l’étincelle du grand incendie que l’on connait désormais. Ecoute intégrale pour l’occasion.

ECOUTE INTEGRALE


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.