La Route du Rock 2017, Mowno vous recommande…

La Route du Rock 2017, Mowno vous recommande…

Après avoir du longtemps sauter les obstacles, on ne donnait plus cher de la peau de La Route du Rock après une édition 2016 qui ne restera pas dans les mémoires pour son affluence. Malgré une organisation générale meilleure chaque année, les forfaits récurrents de têtes d’affiche comme le climat de crainte installé par les récent événements terroristes de 2016 n’avaient pas incité les festivalier à se rendre aussi nombreux que d’habitude dans l’enceinte du Fort Saint Père. Il en sera autrement cette année. Et pour cause, sur le papier en tous les cas, l’édition 2017 est sans conteste une des plus attirantes que La Route du Rock ait affiché. La preuve, choisir seulement dix groupes à ne pas manquer nous a coûté quelques cheveux. Plus d’infos complémentaires sur le site officiel du festival.  

A NE PAS MANQUER

ANDY SHAUF
Jeudi 17 août, La Nouvelle Vague

Le festival ne pouvait pas mieux trouver qu’Andy Shauf pour ouvrir les hostilités, à défaut de les clôturer. Avec sa pop folk héritée des décennies passées, mais rendue définitivement contemporaine par ses mélodies et son interprétation des plus apaisées, le Canadien promet à chacun de ses concerts de faire souffler beauté et délicatesse jusqu’aux oreilles de son public. Testé (plusieurs fois) et approuvé (plusieurs fois).

THEE OH SEES
Vendredi 18 août, Fort Saint Père

En grande partie responsable de la vivacité et de la médiatisation actuelle de la scène garage californienne, Thee Oh Sees – malgré les changements de line up – n’a jamais baissé le pied. Aussi productif et talentueux qu’à ses débuts, emmené par le charismatique John Dwyer désormais accompagné de deux batteurs, le groupe s’est une nouvelle fois promis de faire trembler le Fort !

IDLES
Vendredi 18 août, Fort Saint Père

Le public punk affamé de chair fraîche a déjà eu l’occasion de jeter une oreille à Idles. Intense et rageur, le groupe de Bristol vient tout juste de sortir un premier album qui mêle énergie punk, guitares bruitistes, humour noir et gouaille bien anglaise qui n’est pas sans rappeler celle de Sleaford Mods dans un autre genre. Pas de doute : les premiers rangs vont prendre cher.

FUTURE ISLANDS
Samedi 19 août, Fort Saint Père

Bien que beaucoup plus calme, Future Islands ne laisse jamais indifférent. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, qu’il ait sorti un dernier album ressemblant comme une goutte d’eau à son prédécesseur, le groupe du charismatique Samuel T.Herring n’a pas son pareil pour pondre des tubes mêlant claviers pop, basse clinquante, rythmiques dansantes et chant plein de ferveur.

SOULWAX
Samedi 19 août, Fort Saint Père

S’il vous reste quelques à priori sur Soulwax ou son dernier album, ravalez-les. En live, le duo belge – accompagné d’une poignée de musiciens, dont trois batteurs (Igor Cavalero de Sepultura inclus) – se présente sous un dispositif impressionnant, qui rend leur formule instrumentale et dansante totalement inédite. C’est simple : les USA ont LCD Soundsystem. L’Europe peut compter sur Soulwax.

TEMPLES
Samedi 19 août, Fort Saint Père

Quitte à le fâcher tout rouge, on a beau reproché à Temples de marcher sur les plates bandes de Tame Impala, les Anglais ont cette faculté à pondre des hits comme peu y parviennent. Avec sa pop psychédélique équitablement partagée entre claviers et guitares, désormais plus épique et colorée qu’auparavant, Temples va redonner des couleurs à Saint Malo. Si elle en manquait.

INTERPOL
Dimanche 20 août, Fort Saint Père

C’est un double événement que vient fêter Interpol à Saint Malo : le quinzième anniversaire de son premier album ‘Turn On The Bright Lights’ qu’il jouera ce soir-là en intégralité, mais aussi son deuxième passage au sein du Fort, 16 ans après avoir y marqué durablement les esprits des festivaliers.

MAC DEMARCO
Dimanche 20 août, Fort Saint Père

Pas toujours convaincant par le passé, il faut reconnaître à Mac Demarco sa capacité à emmener avec lui même la partie la plus dubitative de son public. Vérification faite une nouvelle fois lors de la dernière édition du Primavera ou, devant plusieurs dizaines de milliers de personne, le Mac a fait le grand show.

TY SEGALL
Dimanche 20 août, Fort Saint Père

Deux après avoir foulé le sol malouin avec Fuzz, Ty Segall revient cette fois sous son nom pour alterner morceaux électriques et ballades acoustiques d’inspiration sixties. Dans les deux cas, le californien fait mouche et confirme son génie. Quand on aime le rock, Ty Segall est aussi immanquable que le Tour de France quand on est de la pédale.

ANGEL OLSEN
Dimanche 20 août, Fort Saint Père

On hésitait entre PJ Harvey et Angel Olsen. Mais comme on sait que vous irez de toute façon voir la grande Dame, on vous conseille aussi l’ancienne choriste de Bonnie Prince Billy. Parce que, avec son dernier album ‘My Woman’ sorti un peu plus tôt cette année, la demoiselle de Ashville varie désormais les influences au fil de concerts qu’on ne voit plus passer.

No Comments

Post A Comment