Playlist – Les incontournables de Shipping News selon Shipping News

L’exercice de la playlist veut le plus souvent qu’un groupe aligne rapidement ses préférences, en puisant aussi bien dans ses références historiques que dans l’actualité la plus marquante pour lui. Rarement en revanche il lui est demandé de revenir sur son propre parcours. Alors que Shipping News vient tout juste de sortir l’excellent « One Less Heartless To Fear« , on a demandé au quatuor de détacher de sa discographie les titres qui lui sont les plus chers et d’expliquer ses choix. Du haut de leur quinze ans de carrière, de leurs cinq albums avec le groupe mais aussi de leur immense expérience, il était intéressant de savoir quel oeil Jeff Mueler (June Of 44, Rodan), Jason Noble (Rodan), Todd Cook (Parlour, The For Carnation, Slint) et Kyle Crabtree pouvaient bien porter sur leur oeuvre. Réponse ci-dessous, en texte et en musique.

snpl


418453927058« STEERAGE »
Extrait de « Save Everything »
paru le 23 septembre 1997

Écrit à Lousiville, Kentucky, chez Jason et Scott Ritcher.

Kyle Crabtree (batterie): Ce titre contient des samples de la Pegasus Parade, d’autres d’hélicoptères, et une grosse caisse colossale. C’est un des quatre premiers morceaux composés avec moi. Quelques brèves mesures à mi-parcours ont permis à Jason de créer avec sa basse un moment à la Joe Lally. En live, la fin quelque peu instrumentale du morceau se transformait inévitablement en ce qui était sans doute la partie la plus infernale de notre set. Je disparaissais fréquemment parmi les spectateurs pour hurler des lyrics sans micro, ce qui amena souvent mes acolytes à me surnommer « Juseph, le Juif Errant ». Bien que « Titanic » de James Cameron soit sorti la même année que « Save Everything », on se faisait constamment pourrir par les critiques pour s’être soi-disant approprié le terme « Steerage » – qui désigne la troisième classe du bateau dans le film – malgré le fait que notre disque soit sorti trois bons mois auparavant. Pures foutaises.

4184539270581« ALL BY ELECTRICITY »
Extrait de « Save Everything »
paru le 23 septembre 1997

Écrit à Louisville, Kentucky, chez Jason et Scott Ritcher.

Jeff Mueller (guitare/voix): La version originale, enregistrée pour l’émission hebdomadaire « This American Life » de la National Public Radio, était sûrement le tout premier morceau de Shipping News. C’était aussi les premiers pas de Jason à la basse. Léo, mon fils de 6 ans, l’a élu comme un de ses « jams » préférés. Les paroles sont parfois des références étranges à ce que fut ma vie quotidienne à Chicago, et soulignent l’intérêt de se mettre au repos de temps à autre.

shippingnews« QUIET VICTORIES »
Extrait de « Very Soon And In Pleasant Company »
paru le 16 janvier 2001

Écrit à Louisville, Kentucky, à Lucky Anchor, la maison de Jason et Kyle.

Kyle Crabtree (batterie): A certains moments, le but est de faire baisser le volume jusqu’au point où ça en devient déconcertant. Conceptuellement, il s’agit d’une série de plusieurs morceaux inspirés par le thème des stratégies politiques ayant rencontré des échecs répétés. Les guitares violentes et tourbillonnantes vers la fin du morceau ont fait dire à un spectateur présent lors d’un concert: « Waouh, il n’y a que Tom Morello pour faire un truc pareil« . Ce morceau fut également le premier pas de notre retour aux commentaires socio-politiques, depuis l’époque où on était de frêles rappeurs blancs.

 

shippingnews1« HOW TO DRAW HORSES »
Extrait de « Very Soon And In Pleasant Company »
paru le 16 janvier 2001

Écrit à Louisville, Kentucky, à Lucky Anchor, la maison de Jason et Kyle.

Jeff Mueller (guitare/voix): Un de nos rares morceaux sur lesquels Kyle est à la guitare au lieu de la batterie, et chante avec Jason. On l’a mixé à Boston avec Christina Files, à 9 heures du matin, après 28 heures de travail non-stop. J’étais comme un vrai taré, je m’étais attaché la ceinture en bandeau autour du front pour y mettre stylos, crayons et post-it. Nous l’avons joué qu’une seule fois en live, au Southgate House de Newport (Kentucky), où d’authentiques ébats amoureux venus du cœur s’en s’ont suivi. Cette période de Shipping News reflète beaucoup mon affection intense pour les effets de delay. Ici, comme sur certains passages de « The Coming Of The Storm », ils sont utilisés pour générer des sortes de chants de baleines. Lors de notre tournée européenne pour la sortie de cet album, un ami très cher a failli mourir dans un accident de moto… Heureusement, il a connu un complet et miraculeux rétablissement.

 

fly« AXONS AND DENDRITES »
Extrait de « Flies The Fields »
paru le 22 mars 2005

Écrit à Louisville, Kentucky, à Lucky Anchor, la maison de Jason et Kyle.

Jeff Mueller (guitare/voix): Cet album marque l’arrivée de Todd Cook en tant que nouveau membre du groupe. Tout a alors changé, mis à part notre nom. La quasi-totalité des huit morceaux de l’album furent composés collectivement. Aucun est crédité à quelqu’un en particulier. Cependant, « Axons And Dendrites » reste le titre de notre discographie écrit le plus rapidement. L’assemblage du tout n’a pris que quelques heures, et a véritablement changé ma vision de ce dont on était capable. A 4 minutes 15, Todd entre dans une superbe  ligne de walking bass, pour le moins inhabituelle pour lui, et qui vaut vraiment le détour. Dernièrement, beaucoup de choses ont été dites sur le but et l’utilité d’un instrument comme le didgeridoo, qui s’est malheureusement fait une mauvaise réputation en étant victime d’impensables associations. Jason parvient néanmoins à provoquer en moi une véritable frénésie grâce à sa performance à la guitare, très proche du didgeridoo.

 

fly« LOUVEN »
Extrait de « Flies The Fields »
paru le 22 mars 2005

Écrit à Louisville, Kentucky, à Lucky Anchor, la maison de Jason et Kyle.

Jason Noble (guitare/voix): Ce morceau a été écrit environ un an avant que nous commencions à jouer avec Todd… Mais il a évolué de manière presque surnaturelle tant son jeu de basse l’a parfaitement complété. Jeff, Kyle et moi-même répétions deux parties de guitare depuis un bon moment, sans jamais trouver le moyen de les faire fonctionner en live. Cela faisait également un certain temps que Jeff jouait « Louven » à la guitare acoustique chaque fois que nous nous retrouvions tous ensemble, et le riff était parmi ceux que Kyle et moi préférions. J’adorais jouer de la basse sur scène, mais quelque chose devait changer. Nous voulions jouer avec Todd depuis des années, alors quand il a enfin pu se libérer, nous étions ravis. Nous avions déjà joué « Louven » un bon nombre de fois en live, juste avec guitare et batterie. Lors de notre première répétition avec Todd, c’était comme si nous entendions le morceau pour la première fois. La partie qu’il a créée nous a frappés en plein cœur. Au fur et à mesure que nous réarrangions le morceau, nous nous disions qu’il aurait dû être là depuis le début. C’est rare de ressentir ce genre de chose aussi rapidement… Ça a vraiment été un des meilleurs moments du groupe. Prendre un tel tournant musical, pour un groupe constitué depuis déjà cinq ans, a été une vraie libération.

 

fly« UNTITLED WITH DRUMS »
Extrait de « Flies The Fields »
paru le 22 mars 2005

Écrit à Louisville, Kentucky, à Lucky Anchor, la maison de Jason et Kyle. Faye Davis-Jeffers de Pit er Pat accompagne Kyle au chant.

Jeff Mueller (guitare/voix): Pour moi, ce sont Kyle et Faye qui font tout le morceau. J’aime toutes les tonalités, surtout les graves à la basse, mais le chant ici ne pouvait être plus parfait. Pendant le mix, il y a eu un grand débat quant à la nécessité d’inclure une batterie dans la version finale, et sur le titre du morceau. Aussi compliqué et bizarre qu’un tel titre puisse paraître, je trouve qu’il illustre bien la décision prise. J’ai enregistré mes pistes de guitare à SOMA pendant le mix… Ce qui était très sympa.

 

less« DO YOU REMEMBER THE AVENUES »
Extrait de « One Less Heartless To Fear »
paru le 9 octobre 2010

Écrit à Chicago, dans le garage de Adam Whites.

Kyle Crabtree (batterie): Probablement notre composition la plus frénétique, et indéniablement une des plus excellentes à jouer. Alors qu’on écoutait de façon totalement impromptue une version du morceau avant même qu’on y pose les voix, mon bon ami Chris Higdon a noté que les guitares agitées étaient exactement ce qu’il aurait imaginé écrire pour la partie chantée. Chris joue dans Frontier(s).

Merci à Dan pour la traduction.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire