Playlist – Hook & The Twin en 10 titres

tofhook

En 2009, Tom Havelock et Marcus Efstratiou ont débarqué en trombe sur la scène musicale londonienne, pourtant déjà fort encombrée. Leur premier Ep, « Race For The Bone », est consacré dès sa sortie single de la semaine par le webzine de référence Drowned In Sound. Il faut bien admettre que ces vocalises hypnotiques et parfois surréalistes, flottant en apesanteur au-dessus de textures instrumentales synthétiques et de rythmiques robotiques, ont tout pour susciter la plus immédiate des addictions. Un diagnostic confirmé à l’automne, lors de la sortie d’un second Ep, « Bang Bang Cherry », et de concerts hypnotiques.

YEASAYER – « 2080 »

Hook & The Twin: Pour sa bonne alchimie, son savant mélange d’euphorie et de tristesse dans les voix, les mouvements, le tout agrémenté de riffs et de psalmodies.

MICACHU & THE SHAPES – « Turn Me Well »

Hook & The Twin: C’est un excellent groupe, un joyeux chaos dans lequel chaque élément semble finalement parfaitement à sa place. Leur musique est vraiment entrainante, rafraichissante. On les a vus en live hier, et on confirme: leur performance est incroyable.

KATE BUSH – « Watching Out Without Me »

Hook & The Twin: On pourrait facilement se laisser duper par le côté berceuse à la dérive. Et puis, en écoutant les paroles, les voix glaciales et bouleversantes oeuvrent et vous embarquent progressivement dans l’inquiétude et l’angoisse qui plane sur le tout le morceau.

CLUSTER – « Hollywood »

Hook & The Twin: Excellent mélange d’électronique de la première heure. Assez étrange de prime abord mais très efficace, les ondes étouffées du synthé accolées aux rythmes bien barrés vous emportent sans tortiller.

PERE UBU – « Non Aligment Pact »

Hook & The Twin: On pourrait aborder ce disque comme un classique punk en son genre, mais rapidement les notes grinçantes du sax se posent et apportent à ce morceau toute sa dimension et son incroyable énergie.

CORNELIUS – « Another View Point »

Hook & The Twin: Même remarque que pour Cluster, c’est de la musique par ordinateur emprunte d’une forte personnalité humaine. Bien qu’avec Cornelius il y a toujours ce sens profond des boucles et des thèmes musicaux qui laisse penser qu’il est y beaucoup plus relié qu’un autre.

ROBERT WYATT – « Little Red Riding Hood Hit the Road »

Hook & The Twin: Ça peut paraître ridicule d’isoler un morceau de « Rock Bottom » tant c’est un album tellement fantastique à écouter dans son intégralité. On a pourtant sélectionné celui-ci, ne serait-ce que  pour l’intro, et son break ou les trompettes se marient à une magnifique escalade de voix et de choeurs.

HOOK & THE TWIN – « Race For The Bone »

Hook & The Twin: C’est le premier enregistrement digne de ce nom que nous ayons fait et dont nous soyons fier. On était partis sur une approche répétitive à la base mais le morceau a finalement évolué tout au long de l’enregistrement fait avec avec Neil Davidge de Massive Attack.

RADIOHEAD – « There There »

Hook & The Twin: On a choisi celui-ci pour la satisfaction manifeste qu’on les membres de ce groupe à jouer ensemble. On les a vus en live l’année dernière à Victoria Park, et ça reste vraiment l’une des expériences les plus exaltantes que nous ayons partagées.

PONYTAIL – « Beg Waves »

Hook & The Twin: Encore un excellent groupe, brut et incontrôlé dans ses premières heures, suivi d’un virage à 180 degrés genre musique de show télé des années 80 avant de repartir de nouveau vers la distortion heavy. Un déferlement de carburant pour le final!

Hook & The Twin en concert aux Transmusicales de Rennes 2009, le 3 décembre à 00h40 (Liberté Haut)

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire