Ninja Tune en 16 vidéos commentées par Peter Quicke

peter

Alors que Ninja Tune s’apprête à souffler ses vingt bougies, Peter Quicke – un des fondateurs du fameux label anglais – revient sur les vidéos qui, selon lui, ont marqué son histoire. Alors que l’attention toute particulière portée aux visuels est devenue au fil du temps une caractéristique historique de la structure, retour sur l’histoire de Ninja Tune le temps de seize vidéo clips commentés par notre homme.

COLDCUT & HEXSTATIC – « Timber »

C’est intelligemment fait, et totalement funky! Bien sûr, les images vont un peu à l’encontre de l’environnement, mais c’est véritablement la synchronisation du son avec les visuels qui a fait de ce clip un classique. La musique nait des pistes son des différentes vidéos utilisées. Coldcut a ensuite proprement mixé le tout, l’a trituré pour que ça sonne parfaitement, que ça en devienne funky. Et que dire du solo de tronçonneuse!

COLDCUT – « Mr Nichols »

Brutal, drôle, sincère, tragique. A la base, ce clip a été réalisé par Andreas Riiser (Norvège) pour un morceau de Jaga Jazzist qui a finalement estimé que les images étaient trop violente pour son titre. Tant mieux, puisque ca va parfaitement à ce poème récité par Saul Williams sur une musique de Coldcut.

COLDCUT – « Sound Mirrors »

La magnifique interprétation d’un titre somptueux. (Andrew Griffin, Up The Resolution, UK)

LOKA – « Beginingless »

Définitivement un de mes titres favoris. C’est un morceau plein d’âme et de sincérité qui m’hérisse les poils de la nuque. La vidéo est totalement abstraite mais correspond parfaitement au morceau.

THE CINEMATIC ORCHESTRA – « To Build a Home/Breathe »

Ce sont deux des plus mémorables titres du catalogue Ninja Tune. Ensemble, « To Build a Home » et « Breathe » incarnent ce que The Cinematic Orchestra voulait atteindre avant de s’engager dans une direction musicale sensiblement différente. La tension de la positivité (amour et engagement) dans le premier, et le deuil (la mort) dans le second se sont ensuite tous deux avérés essentiel à « Ma Fleur« . Le réalisateur (Andrew Griffin, Up The Resolution, UK) a beaucoup travaillé avec Dominic Smith et Jason Swinscoe afin d’affiner les idées, et penser cette vidéo afin qu’elle exprime au mieux ces émotions et cette tension.

KID KOALA – « Fender Bender »

C’est Monkmus (Canada) qui est responsable de ce travail. Ces animations, aussi drôles que bien pensées, correspondent bien au collage musical à la fois ludique et lugubre de Kid Koala.

AMON TOBIN – « Esthers »

Un travail lourd et intense de la part d’un réalisateur/animateur belge appelé Chuck « Eklectric » de Meyer. Ce film est bourré de tension, le doute plane constamment sans qu’on sache si l’héroïne deviendra victime. En tous les cas, ce véhicule hi-tech est vraiment surprenant.

MR SCRUFF – « Sweetsmoke »

L’incontournable dessin animé de Mr Scruff, ce coup de crayon qui fait définitivement son esthétique. Humour, couleur, positivisme… La vidéo renferme  parfaitement tout cela à la fois, tout comme la vibe du morceau.

THE HERBALISER – « Missing Suitcase »

Un thriller d’espionnage japonais parfaitement réalisé, avec de brèves apparitions du groupe.

FUNKI PORCINI – « Atomic Kitchen »

Un résultat fantastique atteint par l’artiste lui-même, pour un budget proche de zéro. Funki Porcini a son niveau le plus ingénieux.

DAEDELUS – « Sundown »

C’est si bon d’entendre Alfred chanter! C’est aussi une parfaite illustration du psychédélisme cher à la musique de Daedelus.

JAGA JAZZIST – « Animal Chin »

Une ruée tropicale d’animaux norvégiens. Ce montage ne peut que faire sourire: normal, le titre déborde de joie et d’énergie.

HEXSTATIC – « Ninja Tune »

C’est du coupé collé sans aucun sens, mais c’est funky et complètement délirant. Chaque sample de voix du morceau correspond au dialogue des vidéos.

THE HEAVY – « Oh No, Not You Again! »

Une vidéo de zombie sans gros budget qui souligne à la fois tout l’humour du groupe, et ses forts penchants pour le punk-soul.

INFINITE LIVEZ – « The Adventures Of The Lactating Man »

Vraiment drôle et original. On ne s’est jamais autant rapproché de la pornographie.

ROOTS MANUVA – « Witness »

Ce morceau vraiment dingue est désormais un classique et sa vidéo est hilarante. On y voit Roots Manuva revenir dans l’école primaire de son enfance en tant que juge sportif. Mais les évènements prennent une toute autre tournure quand il décide de prendre sa revanche sur le passé…

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Ninja Tune en 16 vidéos commentées par Peter Quicke

  1. taradict 18 août 2010 à 16 h 35 min #

    HUGE !

    Très bon tout ça !!

  2. Old Bear 1 septembre 2010 à 1 h 17 min #

    La vidéo d’Amon Tobin (Esther’s) ne fonctionne pas. Il faut un mot de passe pour la voir. Je n’avais pas vu ce clip et je ne le trouve nulle part ailleurs snif.

Laisser un commentaire