City Sounds Festival 2015 – Dans la discothèque de Beech Creeps et The Mystery Lights

Deux ans après avoir investi le 104 en mettant toutes les lumières sur la scène garage qui ne cesse d’agiter San Francisco encore aujourd’hui (Ty Segall, Thee Oh Sees, White Fence…), le City Sounds Festival réédite cette année avec un nouveau lieu, en prenant une toute autre ville pour cible. Et quelle ville! New York, la ville verticale, celle qui ne dort jamais, est le théâtre idéal pour tout ce que le rock a produit de novateur, transgenre, interlope. Et pour lui rendre le plus bel hommage, l’événement a convié quelques uns de ses plus dignes représentants: des légendes (Thurston Moore Band, Heavy Trash), des groupes confirmés (The Men, White Hills), mais aussi deux jeunes pousses – Beech Creeps et The Mystery Lights – que l’on vous invite à découvrir via leur playlist respective. De quoi donner furieusement envie de les voir brûler les planches de La Cigale les 17 et 18 juillet prochain. Plus d’infos sur le site du festival, l’event Facebook, et places en vente ici.

Pour ses membres, Beech Creeps est une créature mythologique née pour réveiller toutes les chimères du rock’n roll. Formé par des membres de Yeasayer, Pterodactyl, Ex-Models, le groupe joue un rock agressif et bourré d’idées, tapant autant à la porte de Led Zeppelin qu’à celle de The Cure ou des Melvins, en plongeant le tout dans un bouillonnement psychédélique du meilleur ton.

The Mystery Lights a beau être né en Californie, c’est à New York que le groupe a vu le jour. Nouveaux héros d’un garage rock 60’s empreint de punk 70’s, ces cinq skaters de la côte Ouest se retrouvent autour de leur amour pour The Kinks, Television ou Thee Headcoats et apportent une fraîcheur indéniable à la scène de Brooklyn actuelle.

MELVINS – ‘At a Crawl’
Le jeu de batterie de mammouth de Dale, à la fois brutal et punitif, s’empare du morceau. Un peu plus tard, la voix de Buzzo intervient alors que l’auditeur est déjà dans les entrailles de la bête. Laissons les Melvins nous montrer la bonne façon de faire.

THE REPLACEMENTS – ‘Bastards Of Young’
C’est ce morcau que les Replacements ont joué quand ils se sont faits interdire de l’émission de télé Saturday Night Live.

THE FLAMIN’ GROOVIES – ‘Shake Some Action’
Est ce qu’il s’agit de la chanson pop parfaite? Peut être. Probablement même…

THE JESUS LIZARD – ‘Boilermaker’
Parfois, le poids et la force de ce beat sont nécéssaires pour exprimer la colère.

BILLY IDOL – ‘Rebel Yell’
C’est toujours difficile de coordonner les mouvements de air guitare et de air batterie pendant qu’on joue de l’air bass sur ce morceau.

TELEVISION – ‘Friction’
Ce morceau a un superbe riff de guitare, et un jeu tellement créatif autour des paroles. Tous les musiciens qui jouent sur ce disque (Billy Ficca, Richard Lloyd, Fred Smith, Tom Verlaine) sont des plus talentueux, et possèdent tellement de style et de compétence qu’ils se placent en tête de tous les autres groupes de New York et de la scène du CBGB.

THE NEON BOYS – ‘That’s All I Know (Right Now)’
C’est le groupe que Richard Hell et Tom Verlaine avaient monté avant Voidoids et Television. C’est cool de pouvoir entendre d’anciennes versions de morceaux que The Voidoids ont joué plus tard. Cet enregistrement est vraiment sauvage et garage comparé aux futures versions studio.

MACHINE – ‘There But For The Grace of God Go I’
The Gories ont repris ce morceau. On ne savait pas du tout qu’il s’agissait d’une reprise, nous pensions vraiment que c’était un titre du groupe. Mick Collin’s a repris ça tel un génie, ca fonctionnait tellement en tant que morceau de The Gories!

SILVER APPLES – ‘I HAVE KNOWN LOVE’
Russel Simins du Jon Spencer Blues Explosion nous a fait connaitre cet album quand nous sommes venus la première fois à New York. On ne l’avait jamais écouté avant. C’est un des morceaux les plus mélodiques de Silver Apple, et les choeurs sont tellement faux qu’ils en deviennent bons. Les photos de Simeon et de ses synthés fait-maisons nous ont toujours intrigué, et nous ont donné envie d’en apprendre plus à leur sujet.

DEEDEE KING – ‘Funky Man’
C’est le morceau rap de DeeDee Ramones. Nous ne pouvions pas faire une playlist sur New York sans y faire figurer celle-ci. La vidéo possède de belles images de DeeDee et de son groupe en train de marcher dans la ville.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire