20 documentaires musicaux à voir absolument – Vol.6

C’est un rendez vous auquel vous êtes désormais habitués : chaque été, Mowno vous fait une petite sélection de documentaires disponibles en intégralité, à emmener avec vous pour combler les moments d’ennui, s’il y en a. Une fois encore, on a ratissé large : du live via des tournées ou des compte-rendus de festivals, des rétrospectives en tous genres, et même quelques documents plus pointus pour ceux qui en veulent toujours plus. Vingt films à votre disposition pour un sixième volume digne des précédents. Vous pouvez éteindre la télé.

RORY GALLAGHER
Irish Tour 1974

‘Irish Tour 74’ est un film documentaire réalisé par Tony Palmer, alors responsable de l’émission radio Kaleidoscope sur la BBC Four. Il revient sur la tournée nord irlandaise de Rory Gallagher dans le courant d’une année 1974 marquée par la violence et le chaos politique au sein du pays. On y retrouve quelques interviews et extraits de concerts au cours desquels les titres sont joués en intégralité.

THE DISTORTION OF SOUND

‘The Disortion of Sound’ est un documentaire qui revient sur le déclin de la qualité sonore, et sur la façon dont la technologie a changé notre manière d’écouter de la musique. Il devrait vous ouvrir les oreilles, et vous inciter à vivre des expériences musicales plus riches et plus émouvantes.

THIS IS NOT A LOVE SONG FESTIVAL

Alors que son édition 2016 de haute facture vient tout juste d’avoir lieu, replongez dans celle de 2015 du festival This Is Not a Love Song et partez à la rencontre de son équipe, sa programmation et ses spectateurs !

LTJ BUKEM
Modern Times

Si vous aimez la drum n’bass et que vous vous intéressez à la façon dont cette scène a progressé au fil des années, ce documentaire est fait pour vous. Il suit notamment le label Good Looking, plus particulièrement les artistes Tony Fordham, Danny Williamson (aka LTJ Bukem) et Conrad Thompson.

UN JOUR PEUT-ÊTRE
Une Autre Histoire du Rap Français

Début 2000, le visage du rap français change et s’ouvre à de nouveaux horizons sous l’impulsion de groupes comme TTC, Svinkels, ou Klub des Loosers… Regard sur la naissance, l’évolution et l’héritage d’un rap original, qui a marqué les esprits par son audace et la nouveauté des sonorités et des thèmes abordés.

GIVE ‘EM THE BOOT

Tiger Army, F Minus, US Bombs, Roger Miret & The Disasters, Dropkick Murphys, Nerve Agents… Tous filmés sur scène et durant les tournées accumulées à travers le monde entre 2000 et 2004. Mais ce sont The Transplants, The Slackers, Rancid (en électrique ou en acoustique, avec Iggy Pop notamment), et les émouvantes archives clins d’oeil à Joe Strummer que nous retiendrons surtout.

SEUN KUTI & EGYPT 80
Higher Consciousness

La musique est un moteur d’une telle puissance qu’elle donne aux gens une inspiration positive et incite leurs pieds à bouger. Alors oui, il y a toujours des sujets dont je veux parler.’ Après la mort de son père, Fela Kuti, Seun hérite d’un groupe mythique : Egypt80, avec lequel il reprend le combat. C’est en chef d’orchestre qu’il lance ses rythmes effrénés à l’assaut des multinationales.

THE FALL
The Wonderful And Frightening World of Mark E.Smith

Retour sur le groupe post punk de Manchester et de son atypique leader, Mark E Smith. Le film capture la session finale de l’émission de John Peel, fan inconditionnel qui invita le combo beaucoup plus souvent qu’aucun autre. L’occasion aussi de revenir son parcours, et ses nombreux changements de line up.

SHE’S A PUNK ROCKER

Ce documentaire remet les choses à leur place au sein du punk anglais, dominé par la gent masculine. Réalisé par Zillah Minx (Rubella Ballet), figure plus que crédible sur le thème, il est sorti en 2010 et voit se succéder de nombreux témoignages faisant le parallèle entre être punk au sein de la société, et femme au sein de la scène punk.

BLOOD & FIRE
History of Reggae & Ska

THE WHO
The Kids Are Alright

L’inexpérimenté Jeff Stein, fan américain de The Who, a obtenu la confiance du groupe pour mettre en image des moments d’intimité, des extraits de concerts, d’émissions télé, de sessions studio, et d’interviews, le tout capturé de juin 1977 à mai 1978. Resté intact malgré la mort du batteur Keith Moon, le film a connu un grand succès suite à sa première diffusion au 32ème festival de Cannes en 1979.

MADE IN JAMAICA

Jerome Laperrousaz filme ici les enregistrements de chansons et les concerts en live, tout en privilégiant une esthétique plutôt fictionnelle. Avec ce mélange d’esthétique et de vérité, il a construit le vrai document historique et géographique d’un pays à travers les portraits joints de ses individualités.

PUNK ATTITUDE

Documentaire sur l’histoire du punk aux USA et au Royaume Uni. Il revient sur les différents styles du genre, de ses racines dans le garage sixties jusqu’au hardcore, en passant par son pendant psychédélique et le glam punk des années 70.

FOREVER PAVOT
Le Bon Coin Forever

A l’invitation du Confort Moderne, Emile Sornin (frontman et instigateur de Forever Pavot) a sillonné les routes du Poitou-Charentes entre juillet et septembre 2015 à la rencontre de ses habitants et de leurs instruments rares ou insolites, dénichés parmi les petites annonces parues sur le site internet Le Bon Coin.

MANO NEGRA
Pura Vida

Bien avant son succès solo, Manu Chao faisait partie d’une dynamique de groupe très importante pour lui, ce que ce film documentaire traduit très bien, tout comme le caractère incontournable de la Mano Negra à l’époque. Ou comment la passion accomplit son désir inconscient vers le sommet, la chute aussi.

ONE NINE NINE FOUR

Réalisé par l’australien Jai Al-Attas âgé d’à peine 25 ans, One Nine Nine Four revient sur la naissance, la progression et l’explosion du punk rock pendant les années 90. Raconté par le skateur Tony Hawk, et avec les anecdotes et interviews de groupes phares de l’époque, de NOFX à Bad Religion, en passant par Offspring, Blink 182, Rancid, Green Day, Lagwagon, Pennywise…

HELLFEST
Le Métal Expliqué à ma Mère

Le Hellfest réunit chaque année des milliers de festivaliers, amateurs de métal, punk et hardcore. Mais ces hommes et femmes habillés en noir et avec les cheveux longs ne rassurent pas tout le monde. Thomas VDB s’essaye là à un nouveau métier : il part à la rencontre des artistes et du public de ce festival pour en découvrir les arcanes et démystifier un monde obscur.

BIG STAR
Nothing Can Hurt Me

‘Big Star: Nothing Can Hurt Me’ est un long documentaire qui s’étend sur les échecs commerciaux lamentables du groupe, puis les nombreuxes critiques élogieuses qui ont fini par faire du groupe un des phénomènes cultes de l’histoire de la pop music.

NOFX – Ten Years Of Fuckin Up

Sorti en VHS en 1994 à l’occasion du dixième anniversaire du groupe, ‘Ten Years of Fuckin’ Up’ comprend 19 titres live de NOFX, ainsi que des images des premiers faits d’arme d’un combo californien devenu emblématique de la scène punk de ces (désormais) trente dernières années.

 

BRITAIN’S ILLEGAL RAVE RENAISSANCE : LOCKED OFF

Qui dit Angleterre dit Rave Culture. Mais après une première déferlante à la fin des années 80 / début des années 90, le mouvement est vite devenu underground à la force de lois. Retour sur 25 ans de nuits britanniques, pendant lesquelles près de la moitié des clubs ont fermé, laissant une nouvelle scène émerger. Clive Martin a enquêté sur le 21ème siècle de la rave, la jeunesse qui va de pair, et les obstacles que la police ne cesse de dresser sur sa route.

À lire ou écouter également:
Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire