20 documentaires musicaux à voir absolument – Vol.5

C’est un rendez vous devenu habituel à l’approche des vacances de fin d’année: une nouvelle sélection de documentaires musicaux à garder sous le coude pour les jours de froid, à regarder au coin de la cheminée. Souvenirs de tournées, making of d’albums, carrières retracées à coups d’images inédites, portraits de personnages atypiques, immersion au sein de différentes scènes… Une fois encore, nous avons fait en sorte de ratisser large et alimenter un peu plus votre intérêt pour la musique. Rendez vous au prochain épisode.


BATTLES
THE ART OF REPETITION

Ableton a rendu visite à Battles, dans son studio de répétition, à l’occasion du Festival Immergut, puis au Magnets Studios ou le groupe a enregistré son nouvel album ‘La Di Da Di‘. ‘The Art of Repetition’ invite à découvrir non seulement les méthodes de composition du trio, mais aussi les trois personnalités très différentes qui le composent.

PHOENIX
FROM A MESS TO THE MASSES

‘From a Mess to the Masses’ suit quatre amis et les huit membres de leur staff dans leur quête d’explication d’un monde chaotique. Une épopée à la fois abstraite et affective qui, par le biais des mots et de la musique, dévoile la beauté d’un processus créatif et son incroyable pouvoir de rassembler les gens.

20 FEET FROM STARDOM

’20 Feet From Stardom’ a remporté le prix du meilleur documentaire aux 86èmes Academy Awards. Le film s’attarde sur la vie de choristes, ces artistes de l’ombre dont les voix offrent des harmonies aux plus grands groupes de la musique populaire.

THE DOORS
FEAST OF FRIENDS

‘Feast of Friends’ est l’unique documentaire réalisé sur les Doors. Expérimental et déroutant, il suit le groupe lors de la préparation de ‘Waiting For The Sun’. La caméra de Paul Ferrara capture des scènes de vie incroyables. Cette pépite a été redécouverte récemment, après une longue bataille juridique.

DAVID BOWIE
THE STORY OF ZIGGY STARDUST

Il y a quarante ans, un personnage étrange, aux cheveux rouges et aux costumes de mille couleurs, débarquait dans tous les foyers anglais. Si son apparence a choqué la nation, elle a changé la vie de beaucoup d’adolescents. Il est resté auprès d’eux pendant seulement un an, mais son impact se mesurera au travers de plusieurs générations à suivre.

ROKY ERICKSON
YOU’RE GONNA MISS ME

‘You’re Gonna Miss Me’ est un documentaire qui revient sur l’éclosion du héros psychédélique qu’est devenu Roky Erickson, sur sa longue institutionnalisation, sa descente aux enfers, la pauvreté dans laquelle il est tombé, ainsi que les conflits opposant sa mère religieuse à son frère désireux de lui apporter toute l’attention nécessaire.

CULTURE HIP HOP À NEW YORK

Documentaire français de 1994 signé Claude Fléouter, Jean-François Vallée et Frédéric Variot, qui revient sur la culture hip hop à New York. Featuring Wu Tang Clan, Lord Jamar (Brand Nubian), Chuck D (Public Enemy), Guru, Supernatural, Lasts Poets, Afrika Bambaataa, Fuman Chooz, The lifers…

REGGAE BRITANNIA

Plongée dans le monde du reggae anglais. Le film explique comment l’Angleterre s’est laissée influencée par la Jamaique des années 60 jusqu’aux années 80, en musique comme dans la société. Inclus des extraits de Big Youth, Max Romeo, LKJ, The Specials, The Police, Steel Pulse, et des témoignages de Boy George et Paul Weller.

MISSISSIPPI BLUES
YOU SEE ME LAUGHIN’: THE LAST OF THE HILL COUNTRY BLUESMEN

‘You See Me Laughin » est un voyage personnel dans les vies et la musique des derniers bluesmen qui ont fait en sorte de garder leur musique en vie, que ce soit sous les porches, ou dans les minuscules club de l’arrière pays du Mississippi.

THE SOUND AND THE STORY

RCA Victor montre ici les différentes étapes de production des disques vinyles au début des années 60. A partir d’enregistrements live, on assiste à un mastering, à sa duplication, son moule, puis sa duplication à plus grande échelle jusqu’à sa finition.

BLUR
NO DISTANCE LEFT TO RUN

‘No Distance Left To Run’ est le documentaire référence qui revient sur les grands moments de la carrière de Blur, de ses premiers jours jusqu’à concert de Glastonbury en 2009, en passant par les années 90 et l’immense succès rencontré par l’album ‘Parklife’, la séparation du groupe en 2003 et sa reformation à la fin des années 2000.

NINA SIMONE
THE LEGEND

Dès l’âge de quatre ans, Eunice Waymon était considérée comme un prodige du piano. Suivirent des années d’études à New York et Philadelphie, jusqu’à ce qu’on lui demande un jour de chanter alors qu’elle jouait dans un bar d’Atlantic City. Nina Simone était née. Le film, racontée par elle-même, revient sur son histoire.

ELECTRIC

La musique est un langage universel qui réserve des interprétions différentes. C’est ce que veut démontrer ‘Electric’, un film qui suit l’histoire du titre ‘Give It To The Moment’ produit par la collaboration Kiesza / Djemba Djemba, et offert à l’exercice du remix à cinq artistes du monde entier, tous d’horizons différents.

RADIOHEAD
MEETING PEOPLE IS EASY

‘Meeting People Is Easy’ revient sur la période de promotion de l’album ‘Ok Computer’ de Radiohead. Le film comprend des extraits de clips, des entretiens avec le groupe pendant sa tournée mondiale, soulignant au passage le quasi burn-out des anglais au fur et à mesure que la tournée avançait.

SLOWDIVE
SOUVLAKI

‘Souvlaki’ est un album essentiel, bien au delà de la simple discographie de Slowdive. Le film suit le groupe au sein de la scène shoegaze de Thames Valley et pendant l’enregistrement du disque. A l’appui, des interviews de tous les membres du groupe, de Alan McGee (Creation Records), du producteur Chris Hufford et de l’ingénieur son Ed Buller.

JIMI HENDRIX
HEAR MY TRAIN A COMIN

C’est à 27 ans, le 18 septembre 1970, que disparaissait Jimi Hendrix, fauché au sommet de sa gloire après une carrière fulgurante. Avec ses nombreux témoignages et ses archives inédites des concerts mythiques du ‘plus grand guitariste de l’histoire du rock’, ce documentaire magistral brosse un portrait électrisant du musicien.

DON’T STOP BELIEVIN’ EVERYMAN’S JOURNEY

Le film revient sur l’incroyable histoire de Filipino Arnel Pineda, choisi sur YouTube pour devenir le chanteur du groupe américain Journey. Après avoir traversé de douloureux obstacles tout au long de sa vie, il passe d’internet à la réalité et subit désormais la pression de devoir remplacer le chanteur d’un groupe légendaire.

UNTIL THE LIGHT TAKES US

‘Until The Light Takes Us’ est un documentaire américain de 2008 qui s’intéresse au black metal et qui examine les principes et croyances – complexes et souvent incomprises – qui poussent à la rebellion contre la culture moderne et le christianisme. Pour obtenir des réponses, les réalisateurs ont passé plusieurs années dans l’intimité de musiciens norvégiens.

JAY-Z
WHERE I’M FROM

Ce court documentaire propose des images backstage des concerts de Jay-Z à l’occasion de l’inauguration du Barclays Center de Brooklyn. On y retrouve des images des répétitions, de lives, mais aussi des moments surréalistes.

WE’RE GONNA BE LORDS

Robert Poluski, fils d’immigré polonais, vit le rêve américain entre New-York et le New-Jersey : après avoir réalisé un documentaire très intimiste sur Jay Z et Kanye West lors de l’enregistrement de leur album commun ‘Watch The Throne’, il revient avec ‘We’re Gonna Be lords’, un reportage sur la nouvelle scène rap de New-York.

À lire ou écouter également:

, , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire