20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.3

Alors que les vacances approchent et avec elles le temps nécessaire pour s’y consacrer, on poursuit notre quête du documentaire musical avec un troisième volume de ceux qu’il faut voir absolument. Au menu de ce troisième volume, quelques portraits d’artistes incontournables (Johnny Cash, Pearl Jam, J Dilla, Roky Erickson, Daniel Johnston, Joe Strummer…), mais aussi de labels phare (Rough Trade, Factory), de festival (Primavera), et quelques jolies intrusions dans le monde du punk hardcore, du hip hop, ou de la black music. Une sélection complète que, on l’éspère, vous ne manquerez pas d’enrichir de vos judicieux commentaires.

AMERICAN HARDCORE
Ce documentaire revient sur la naissance et l’évolution du punk hardcore entre 1978 et 1986, en s’appuyant sur des images live et des interviews de groupes essentiels tels que Black Flag, Minor Threat, Bad Brains et Dead Kennedys. Plus qu’un style musical à l’époque, le hardcore était aussi mouvement social, et ce film en dresse ainsi un panorama très intéressant.

CHARLES BRADLEY – SOUL OF AMERICA
Débuté dès le 62ème anniversaire de Charles Bradley, ‘Soul of America’ revient sur les mois qui ont suivi la sortie de son premier album ‘No Time For Dreaming’, et durant lesquels sa vie a complètement changé. Autrefois abandonné et sans abri, il n’a jamais lâché son rêve de devenir un chanteur professionnel. Un documentaire poignant.

PEARL JAM TWENTY
Réalisé par Cameron Crowe, ‘Pearl Jam Twenty’ est le résultat de 12 000 heures de film revenant sur l’histoire d’un groupe à la carrière prolifique, du split de Mother Love Bone à la tragédie du Roskilde Festival en 2000, en passant par son conflit avec Ticketmaster. Il souligne également les dissensions entre ses membres, qui les poussent à régulièrement prendre du recul les uns des autres.

GOOD OL’FREDA
‘Good Ol’ Freda’ raconte l’histoire de Freda Kelly, une timide adolescente de Liverpool à qui on a un jour demandé de travailler pour un petit groupe local espérant devenir gros: les Beatles. Ayant vécu leur ascension médiatique, cette secrétaire loyale et humble revient pour la première fois en 50 ans sur la musique du groupe, et sa place dans l’histoire culturelle.

DO IT YOURSELF – The Story Of Rough Trade
Les adeptes de musique indie le savent: Rough Trade est un nom incontournable. Mythique magasin de disque londonien, label influent, distributeur international pour des labels de qualité, il fait l’objet de ce documentaire signé par la BBC. L’occasion de revisiter son histoire, des belles heures post punk 80 jusqu’à aujourd’hui, en passant par ses sombres années 90.

JOE STRUMMER – The Future Is Unwritten
En tant que leader du groupe punk Clash à partir de 1977, Joe Strummer a profondément marqué l’existence de ses contemporains. Cette influence perdure encore à travers le monde entier. Voici un portrait sans complaisance du bonhomme, décrit non seulement comme musicien et légende du rock, mais aussi comme un véritable témoin de notre temps.

THE DEVIL AND DANIEL JOHNSTON
Un documentaire très complet sur l’un des artistes les plus influents et les plus géniaux du vingtième siècle. On le suit ici depuis son enfance, avec des images de films tournés avec son frère, dans l’univers dans lequel il a baigné, jusqu’à nos jours et sa déchéance relative, sa folie, et surtout la large reconnaissance qu’il a su glaner.

BLACK MUSIC – Des chaînes de fer aux chaînes en or
Comment la musique noire a rythmé le combat pour l’émancipation des Afro-Américains sur près de deux siècles, des champs de coton du Sud profond aux ghettos du Bronx. Ebouriffant maelström de sons et d’images, ce documentaire rappelle que les racines de toutes les musiques nées aux États-Unis, du blues au hip hop, se trouvent en Afrique.

J DILLA – Still Shining
Réalisé en 2006, ce documentaire commémoratif est un hommage à la mémoire et à l’héritage laissé par James ‘J Dilla’ Yancey, un film conçu pour ses fans de longue date comme pour ceux qui ont appris à apprécier son génie. Un bon moyen d’en savoir plus, et ainsi de mieux connaitre cet icône de la musique urbaine.

ROKY ERICKSON – You’re Gonna Miss Me
‘You’re Gonna Miss Me’ retrace, à travers des témoignages de ses proches, la vie et l’ascencion de Roger Kynard « Roky » Erickson, membre du groupe 13th Floor Elevators dans les années 1960, et considéré par beaucoup comme un des pionniers du rock psychédélique. Il aborde également son addiction au LSD, ses crises de schizophrénie, et ses longues périodes de vie recluse avant de finalement retrouver goût à la musique.

SOMETHING FROM NOTHING: THE ART OF RAP
Ce film, signé Ice-T et totalement dépourvu d’images d’archive, revient sur la façon dont le rap est parti de rien pour finalement dominer le monde. Au fil de ses rencontres avec des figures incontournables du genre, comme avec de plus jeunes artistes, le californien revient sur les racines et l’histoire du rap, étudie ses mécanismes.

HIGH TECH SOUL – The Creation Of Techno Music
Sur la base de témoignages – notamment de ses principaux acteurs locaux – et d’images d’archive, ‘High Tech Soul’ est le premier documentaire à mettre en parallèle les racines de la techno et l’histoire culturelle de Détroit, sa ville de naissance dont les problèmes économiques n’ont jamais stoppé l’ascencion d’un nouveau genre musical qui ne pouvait provenir d’ailleurs.

THE OTHER F WORD
‘The Other F Word’ invite dans la vie quotidienne de certains acteurs de la scène punk rock devenus pères, en s’appuyant sur une multitude de témoignages soulignant la complexité de marier un style de vie anti-autoritaire avec les responsabilités paternelles. Avec des membres de Pennywise, NOFX, Rancid, Everclear, Red Hot Chili Peppers, Bad Religion…

FACTORY RECORDS – Manchester from Joy Division to Happy Mondays
Riche en interviews des principaux acteurs de l’histoire du label de Manchester, le documentaire dépoussière le parcours de Factory Records, son triomphe, ses tragédies, et la comédie humaine que livrait parfois ce pionnier de la culture pop indépendante anglaise, maison mère des mythiques Joy Division, New Order et Happy Mondays.

FELA KUTI – Music Is The Weapon
Légende de l’afrobeat, révolutionnaire politique, musicien, et compositeur, Fela Kuti est considéré par certains comme le plus grand musicien africain, par d’autres comme un prophète. ‘Music Is The Weapon’ lui est dédié, et marie extraits live, interviews, immersions dans son quotidien comme dans celle des rues de Lagos.

GET THRASHED: THE STORY OF TRASH METAL
‘Get Thrashed’ est un documentaire américain réalisé par Rick Ernst, basé sur les témoignages de Lars Ulrich, Sully Erna, Frank Bello, Death Angel, Dave Mustaine et bien d’autres… Il retrace l’histoire du genre, de ses origines avec les pionniers Metallica, Anthrax, Exodus, jusqu’à aujourd’hui avec les héritiers de ce mouvement, en passant par ses succcès en dents de scie.

HATED – GG Allin & The Murder Junkies
Punk rocker mort d’une overdose en 1993, GG Allin s’est rendu célèbre pour ses nombreuses addictions, comme pour ses concerts obscènes qu’il donnait souvent nu, et durant lesquels ils se livraient à des agressions physiques, mais aussi à la défécation et à la coprophagie. Ce documentaire revient sur sa carrière, jusqu’à sa mort.

PETEY & GINGER – A TESTAMENT TO THE AWESOMENESS OF MANKIND
Lui joue dans Thee Oh Sees, emballe et expédie des articles pornographiques à des clients du monde entier. Elle fut escort girl et travaille désormais dans un bar en tant que diseuse de bonne aventure. Ils ne se sont jamais rencontrés, mais ont des points communs, et partagent leur expérience de ce moment de leur vie ou la crise individuelle rejoint la crise collective.

JOHNNY CASH – The Last Great American
Retour sur la vie de Johnny Cash, légende la musique country. Ce documentaire de la BBC tient sur les témoignages de ses enfants, de son manager de longue date, de musiciens tels que Little Richard, Merle Haggard ou Elvis Costello, et revient sur les différents épisodes de sa vie, de son enfance jusqu’à son décès intervenu en 2003.

PRIMAVERA – THE MOVIE
Le temps d’une petite heure, et via des images ramenées de ses trois dernières éditions, ‘Primavera – The Movie’ plante le décor et saisit l’ambiance particulière qui règne lors d’un des plus importants festivals européens. Portraits, sessions acoustiques, et images live s’y complètent.

À lire ou écouter également:

, , ,

Une réponse à 20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.3

  1. Tom 15 juin 2015 à 10 h 51 min #

    Une sélection très intéressante sur des contenus méconnus. Un grand merci, donc !

Laisser un commentaire