20 documentaires musicaux à voir absolument – best of

20 documentaires musicaux à voir absolument – best of

Depuis quelques années maintenant, à raison de deux fois par an, Mowno vous propose une sélection d’une vingtaine de documentaires musicaux triés sur le volet. En cette fin d’année 2018, en guise de dixième volume de la série, retrouvez les vingt meilleurs films que l’on vous a proposé depuis 2013. Certains s’attardent sur (un moment de) la carrière de groupes ou musiciens mythiques (Fugazi, Refused, Foo Fighters, Lemmy, Charles Bradley, J Dilla, The Ex…), vous invitent dans leur intimité (The Other F Word), d’autres se focalisent sur des mouvements musicaux à une période précise (The Year Punk Broke, American Hardcore, Salad Days…), sur leur évolution dans le temps (Scratch), ou encore sur un label hors du commun (Born Bad). Tous sont à revoir ci-dessous en intégralité.

FUGAZI – Instrument

Instrument est un film devenu culte, revenant sur le parcours des tout autant mythiques Fugazi. Pendant près de deux heures, Jem Cohen dévoile les archives accumulées entre 1987 et 1997, sans égales pour rendre compte de l’énergie du quatuor post hardcore, de sa puissance scénique comme de sa rigueur éthique.

REFUSED – Refused Are Fucking Dead

Refused Are Fucking Dead revient sur ce que l’on pensait être la dernière année de la carrière d’un groupe qui aura révolutionné le hardcore grâce à l’immense The Shape of Punk to Come. Réalisé par le guitariste Kristofer Steen, le film – entrecoupé d’images live et de clips – revient notamment sur une tournée américaine chaotique qui encouragea les suédois à jeter l’éponge.

THE YEAR PUNK BROKE

Sorti en 1992, The Year Punk Broke retrace la tournée européenne partagée l’année précédente par quelques groupes punk et rock indé. Essentiellement centré sur Sonic Youth et Nirvana, deux groupes alors en pleine ascension, on y croise également Dinosaur Jr, Babes In Toyland… Images live, mais aussi backstage, souvent avec beaucoup d’humour, même douteux.

FOO FIGHTERS – Garage Tour

Alors qu’ils venaient tout juste de sortir leur album Wasting Light, les Foo Fighters partaient à la rencontre de leurs fans pendant une tournée au concept inédit: jouer chez certains d’entre eux, plus précisément dans leur garage. Le temps de 40 minutes, on assiste à ces moments qui resteront gravés à jamais dans les mémoires des heureux élus.

SCRATCH

Depuis plus de 30 ans, le rap n’a cessé de prendre de l’ampleur jusqu’à devenir un genre majeur, infiltrant peu à peu les hit parades du monde entier. Dans l’ombre des Mcs occupant le devant de la scène se trouvent les DJs. Ce documentaire retrace l’histoire de ces artistes, des années 70 à nos jours, et en particulier des experts du scratch, indissociable du phénomène hip-hop.

AMERICAN HARDCORE

Ce documentaire revient sur la naissance et l’évolution du punk hardcore entre 1978 et 1986, en s’appuyant sur des images live et des interviews de groupes essentiels tels que Black Flag, Minor Threat, Bad Brains et Dead Kennedys. Plus qu’un style musical à l’époque, le hardcore était aussi mouvement social, et ce film en dresse ainsi un panorama très intéressant.

LEMMY THE MOVIE

Lemmy suit les pérégrinations du sir Kilmister, le leader de Mötorhead, dans le privé et sur la route, là où l’éructeur de Ace of Spades passait la majorité de son temps. L’équipe de tournage a suivi le pionnier du heavy metal pendant trois ans.

DIG!

L’histoire exemplaire de deux groupes de la scène indépendante américaine (les Brian Jonestown Massacre et les Dandy Warhols) qui vont devoir gérer le tiraillement entre aspirations artistiques et soif de notoriété.

CHARLES BRADLEY – The Soul of America

Débuté dès le 62ème anniversaire de Charles Bradley, Soul of America revient sur les mois qui ont suivi la sortie de son premier album No Time For Dreaming, et durant lesquels sa vie a complètement changé. Autrefois abandonné et sans abri, il n’a jamais lâché son rêve de devenir un chanteur professionnel. Un documentaire poignant.

J DILLA – Still Shining

Réalisé en 2006, ce documentaire commémoratif est un hommage à la mémoire et à l’héritage laissé par James ‘J Dilla’ Yancey, un film conçu pour ses fans de longue date comme pour ceux qui ont appris à apprécier son génie. Un bon moyen d’en savoir plus, et ainsi de mieux connaitre cet icône de la musique urbaine.

SOULWAX – Part of the Weekend Never Dies

Rockumentaire revenant sur la tournée mondiale qui suivit la sortie de l’album Any Minute Now. Excitation, humour et chaos sont au menu de ce film comprenant du live, des interviews, des images backstage, le tout à l’aide d’une seule caméra utilisée tout au long de 120 concerts. Featuring James Murphy, Nancy Whang, Erol Alkan, Tiga, Boys Noize, Justice, Busy P, Peaches, Klaxons.

PUBLIC ENEMY – Prophets of Rage

A la fin des années 80, Public Enemy était le groupe de rap le plus populaire du monde. Sa mission: s’engager à réveiller la conscience de toute une génération. Retour sur les controverses, les accusations de racisme, la censure, les tensions qui ont émaillé la carrière de ceux qui ont changé le son hip hop. Inclus des interviews du groupe et d’autres acteurs de la scène hip hop.

L’EPOPEE DE BORN BAD RECORDS

L’histoire de Born Bad Records est avant tout celle d’un personnage, Jean-Baptiste Guillot, son fondateur. Tête brûlée au flair artistique incomparable, et à la rigueur sans faille, il fait, à 43 ans, figure de chef de file du rock’n’roll français. En 2017, Born Bad, le label qu’il dirige seul et contre tous, fête ses 10 ans d’activité et 93 sorties discographiques. L’occasion d’un documentaire qui revient sur la création et le combat du patron.

THE EX – Building a Broken Mousetrap

Jem Cohen largue tous ses concurrents dès qu’il s’agit d’immortaliser un groupe incontournable dans l’histoire du rock. Building a Broken Mousetrap souligne un réalisme bluffant, celui qui laisse la musique prendre le pouvoir sur les hommes. Visant juste, et toujours au bon moment, le New Yorkais parvient sans aucun mal à transmettre toute l’ampleur et la magie qui opère lors d’une prestation de The Ex.

SALAD DAYS – DC Punk Scene 1980 – 1990

Impossible d’occulter la capitale des Etats Unis quand il est question de compter l’histoire du punk hardcore des années 80. Logique donc qu’un documentaire soit consacrée à cette ville qui a notamment vu passer Minor Threat, Bad Brains, Rites of SpringFugazi, et le label Dischord. Intitulé Salad Days, il a été pensé et réalisé par le journaliste Scott Crawford.

DOIN IT IN THE PARK

Kevin Couliau et Bobbito Garcia, les deux réalisateurs et producteurs de ce film documentaire, reviennent sur l’histoire, la culture, et l’impact social des playgrounds new yorkais. Ils soulignent l’importance du pick up basketball dans un contexte social, tout comme son évolution, ses déclinaisons, ses règles, ses codes, et sa pratique.

DAVE CHAPPELLE’S BLOCK PARTY

L’histoire d’un concert mémorable organisé à Brooklyn à l’initiative de l’humoriste américain Dave Chappelle. Alliant spectacle, comédie et musique, ce projet peu ordinaire a été tourné sur les lieux et au moment même où il s’est déroulé. Et la fête est assurée par quelques uns des plus illustres artistes de la scène hip hop américaine.

IT MIGHT GET LOUD

Réalisé par l’Oscarisé Davis Guggenheim (Une Vérité Qui Dérange), It Might Get Loud réunit – pour la première fois au monde – The Edge (U2), Jimmy Page (Led Zeppelin) et Jack White (The White Stripes) qui racontent leur propre histoire – leurs inspirations, leurs voyages musicaux, leurs techniques – avec leurs propres mots et leur sensibilité d’artiste surdoué.

THE OTHER F WORD

The Other F Word invite dans la vie quotidienne de certains acteurs de la scène punk rock devenus pères, en s’appuyant sur une multitude de témoignages soulignant la complexité de marier un style de vie anti-autoritaire avec les responsabilités paternelles. Avec des membres de Pennywise, NOFX, Rancid, Everclear, Red Hot Chili Peppers, Bad Religion

UN JOUR PEUT ETRE, Une Autre Histoire du Rap Français

Début 2000, le visage du rap français change et s’ouvre à de nouveaux horizons sous l’impulsion de groupes comme TTC, Svinkels, ou Klub des Loosers… Regard sur la naissance, l’évolution et l’héritage d’un rap original, qui a marqué les esprits par son audace et la nouveauté des sonorités et des thèmes abordés.


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.