20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.2

Suite au succès de notre première sélection de documentaires musicaux parue en fin d’année dernière (voir ICI), on saute sur l’occasion des longues vacances d’été à venir pour en proposer une suite. A l’époque, vous avez été nombreux à y aller de votre commentaire, de vos suggestions toujours très à propos. Assez en tous les cas pour qu’elles méritent de se retrouver au sein de cette nouvelle sélection qui, on l’espère, viendra occuper quelques uns de vos prochains moments de pur farniente. Des Beastie Boys aux Minutemen, en passant par John Lennon, The Clash, Justice ou Joy Division, tous ont quelque part écrit un chapitre de l’histoire de la musique contemporaine. Ils n’auront désormais plus de secrets pour vous. Dans l’attente de vos nouvelles suggestions!

THE YEAR PUNK BROKE
Sorti en 1992, ‘The Year Punk Broke’ retrace la tournée européenne partagée l’année précédente par quelques groupes punk et rock indé. Essentiellement centré sur Sonic Youth et Nirvana, deux groupes alors en pleine ascension, on y croise également Dinosaur Jr, Babes In Toyland… Images live, mais aussi backstage, souvent avec beaucoup d’humour, même douteux.

MOTOR CITY’S BURNING – From Motown To The Stooges
Le documentaire revient sur la façon dont Detroit est devenue le berceau de la révolution d’une nation alors en plein bouleversement. Au début des années 60, Motown a transcendé la ville en amenant la musique noire au public blanc, jusqu’à ce que les MC5 et Stooges défendent un rock révolutionnaire exprimant toute la rage de la jeunesse blanche américaine.

ROBERT JOHNSON – CROSSROADS BLUES
Inconnu du grand public jusqu’aux années 70, Robert Johnson fut l’inventeur du blues avant d’être assassiné en 1938. Avec 29 titres enregistrés en deux jours, et après avoir vécu dans la misère des champs de coton du Mississipi, il allait devenir un mythe, une légende, un Dieu de la musique pour toutes les générations à venir.

FRED FRITH – STEP ACROSS THE BORDER
Documentaire de 1990 réalisé par Nicolas Humbert et Werner Penzel, tourné en noir et blanc sur pellicule 35mm, ‘Step Across The Border’ revient sur la carrière de Fred Frith. Au delà des répétitions, des concerts, d’interviews, de moments de solitude en tournée à travers le monde, et de multiples rencontres avec divers musiciens, le film souligne le caractère improvisé de sa musique.

RUDE BOY
‘Rude Boy’ est un film britannique à forte composante documentaire réalisé par Jack Hazan et David Mingay en 1980. Ce film retrace le parcours de Ray Gange, fan agressif engagé comme ‘roadie’ par le groupe de punk rock The Clash lors de la tournée du groupe en 1978. On y retrouve une grande partie des premiers succès du groupe en version live…

FOO FIGHTERS – Garage Tour
Alors qu’ils venaient tout juste de sortir leur album ‘Wasting Light’, les Foo Fighters partaient à la rencontre de leurs fans pendant une tournée au concept inédit: jouer chez certains d’entre eux, plus précisément dans leur garage. Le temps de 40 minutes, on assiste à ces moments qui resteront gravés à jamais dans les mémoires des heureux élus.

LOOKIN4GALT
Lookin’ 4 Galt n’est pas un webdocumentaire sur la vie et l’œuvre de Galt MacDermot, c’est un plongeon dans le monde des soundmaker new-yorkais. C’est l’histoire de deux français, le duo Gasface, qui décident de faire un film pour montrer le hip-hop tel qu’ils l’ont toujours imaginé. Leur webdoc est disponible en intégralité sur la toile depuis quelques temps.

LEMMY
‘Lemmy’ suit les pérégrinations du sir Kilmister, le leader de Mötorhead, dans le privé et sur la route, là où l’éructeur de ‘Ace of Spades’ passe la majorité de son temps. L’équipe de tournage a suivi le pionnier du heavy metal pendant trois ans. A aujourd’hui 64 ans, Lemmy n’est pas prêt à rendre les armes. Indestructible, Motörhead est un panzer. Une machine infaillible.

BLOOD, SWEAT, VINYL – DIY In The 21st Century
Ce film souligne le travail effectué par trois labels indépendants (Neurot, Hydra Head et Constellation), tous très différents mais remarquables par leur richesse. Découpé en trois parties distinctes, le documentaire part à la rencontre de disquaires, de musiciens, et plus généralement de passionnés, tout en prenant soin de toujours rester à la portée du spectateur lambda.

HYPE!
Hype! revient sur la popularité du grunge du début au milieu des années 90 aux USA.  Interviews et images rares de concerts permettent de retracer les différentes étapes du mouvement, de son apparition jusqu’à son explosion. Le film s’accompagne de témoignages d’acteurs de la scène, et tente de dissiper quelques mythes portés à l’époque par les médias.

JUSTICE – ACROSS THE UNIVERSE
Réalisé par Justice, So Me et Romain Gavras, ‘Across The Universe’ est un documentaire qui revient sur les 18 mois passés par le groupe sur les routes des Etats Unis. Extraits de concerts, scènes de la vie quotidienne du duo, et personnages haut en couleur (manager, chauffeur de bus…) s’entremêlent jusqu’à laisser l’auditeur hésiter entre réalité et fiction.

LES THUGS – COME ON PEOPLE
‘Come On People!’ retrace la genèse de la ‘non-reformation’ des Thugs et le parcours d’un des groupes les plus atypiques et influents du rock et du punk français, construit à la marge du show business et des grands médias, sauvagement indépendant et engagé. Tous commentent leur aventure sur des images d’archives et des séquences live tournées à Seattle et en France.

BEASTIE BOYS – AWESOME I F*CKIN SHOT THAT
Alors qu’ils investissaient le Madison Square Garden pour un concert mémorable dans le but de défendre leur nouvel album ‘To The 5 Boroughs’, les Beastie Boys confiaient 50 caméras à autant de spectateurs pour autant de points de vue inédits. Plus live que véritablement documentaire, ‘Awesome I F*uckin Shot That’ souligne à quel point le groupe maîtrisait son sujet.

THE U.S. VS JOHN LENNON
Ce documentaire retrace l’histoire de John Lennon, son évolution entre la fin des Beatles jusqu’à son activisme pacifique durant les années 1960 et 1970. Le film revient en particulier sur les pressions faites par les États-Unis pour le faire taire, notamment durant la présidence du président Richard Nixon. Le film est sorti en Grande Bretagne le jour du 26ème anniversaire de son assassinat.

LIVE FOREVER – The Rise And Fall Of Brit Pop
Ce documentaire est une étude de la culture populaire anglaise du milieu des années 90, avec un oeil tout particulier sur la brit-pop qui a connu au même moment sa soudaine heure de gloire. Noel et Liam Gallagher (Oasis), Damon Albarn (Blur) et Jarvis Cocker (Pulp) en sont les principaux acteurs. Le film s’épanche aussi sur l’environnement politique de la période.

ANOTHER STATE OF MIND – A Punk Documentary
‘Another State of Mind’ est un documentaire filmé pendant l’été de l’année 1982, revenant sur les aventures et mésaventures de deux groupes punk, Social Distortion et Youth Brigade, durant leur première tournée internationale. On y croise également Minor Threat avec lesquels ils ont passé près d’une semaine alors que la tournée touchait à sa fin.

JOY DIVISION – The Documentary
En 1976, quatre jeunes hommes issus de la post-industrielle Manchester se rendent à un concert des Sex Pistols. Ils décident alors de monter Joy Division. 30 ans plus tard, le groupe connaît un succès et une influence plus grande que jamais. Grâce à des interviews et à des archives inédites, Joy Division se fait la chronique d’un changement social et politique en Angleterre.

SCRATCH
Depuis plus de 30 ans, le rap n’a cessé de prendre de l’ampleur jusqu’à devenir un genre majeur, infiltrant peu à peu les hit parades du monde entier. Dans l’ombre des Mcs occupant le devant de la scène se trouvent les DJs. Ce documentaire retrace l’histoire de ces artistes, des années 70 à nos jours, et en particulier des experts du scratch, indissociable du phénomène hip-hop.

WE JAM ECONO – The Story Of The Minutemen
Documentaire sur The Minutemen, groupe influent du punk rock des années 1980. Interviews des deux membres encore en vie (Mike Watt et George Hurley), anecdotes de Ian McKaye, Flea, Henry Rollins ou Thurston Moore viennent compléter des images d’archives et de concerts. Le film s’attarde également sur la forte éthique Do It Yourself du groupe.

IT MIGHT GET LOUD
L’histoire de la guitare électrique à travers le regard de trois grands guitaristes rock: Jimmy Page du groupe Led Zeppelin, The Edge de U2, et Jack White des White Stripes.

À lire ou écouter également:

, , , , , , , , , ,

2 réponses à 20 documentaires musicaux à voir absolument – vol.2

  1. m a r i e 18 juillet 2014 à 20 h 14 min #

    merci 🙂

  2. Tom 15 juin 2015 à 10 h 54 min #

    Vu Garage Tour, Lemmy et Motor City Burning ; merci pour les autres qui s’annoncent tout aussi passionnants !

Laisser un commentaire