Musique et drogues sur toute la ligne…

« Waiting For The Man: Histoire Des Drogues Et De La Pop Music »
(Editions Camion Noir)
Harry Shapiro
, traduit de l’anglais par Gaëlle Erkens
07/02/2008

9782910196684

I’m waiting for my man / Twenty-six dollars in my hand / Up to lexington, 125 / Feel sick and dirty, more dead than alive / I’m waiting for my man”. Empruntés à Lou Reed, les vers qui donnent son titre à l’ouvrage de Harry Shapiro plantent d’emblée le décors. A mi-chemin entre un travail universitaire et la compilation des meilleurs billets de la rubrique faits divers, “Waiting For The Man” fera sûrement référence dans la matière (inépuisable) qu’il s’est choisi: “L’Histoire des drogues et de la pop music”. De l’héroïne des jazzmen aux cailloux de crack des rappeurs, l’auteur propose un récit minutieux des relations unissant “paradis artificiels” et musiciens en tout genre, ou comment l’on est passé d’une consommation synonyme “d’outrage moral” à un phénomène populaire largement répandu – et dont l’apogée se situe probablement dans les champs de la campagne anglaise au début des 90’s. Alimentée par plusieurs années de recherche, cette somme de cinq-cents et quelques pages a pour elle de faire la part des choses entre le sensationnalisme et une brochure de la MILDT. On y croise aussi bien le fantôme de Hendrix – qui apprît rapidement à se passer des services de son goûteur d’acides – que celui de l’incorruptible Harry J. Anslinger, “McCarthy de la drogue” et principal artisan du Marihuana Tax Act, premier coup de boutoir d’une longue série à venir pour les fumeurs outre-Atlantique. Plus qu’une simple énumération de faits, de noms et d’anecdotes, “Waiting For The Man”, malgré quelques longueurs, touche au but en offrant ni plus ni moins qu’une relecture originale de l’histoire de la musique du XXe siècle. Un travail salutaire et captivant.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire