Interview : Movie Life (01-2000)

Avant que nous formions le groupe en 1997, nous étions dans différents groupes comme Sandpeddles, Clockwise, DIO. Nous avons fait notre premier concert le 27 septembre de la même année. Alex, Vin et moi (Evan) sommes les membres originels du groupe, Phil est notre troisième bassiste et Brandon notre troisième guitariste. Je ne sais pas pourquoi tant de membres sont passés, peut être qu’il me détestait au plus haut point.

vous dites que vous avez fait de nombreux sacrifices pour vous consacrer au groupe à plein temps…

Tout le monde a du quitter l’école ou son travail pour faire des petits boulots à temps partiel pour pouvoir partir en concert. Phil est le seul qui a gardé son boulot tout en étant payé en tournée grâce à ses jours de congé ou ses congés maladie. Ca a été dur pour tout le monde sauf lui. En dehors de cela, tout le monde connait la difficulté de régulièrement partir loin de sa copine et de sa famille surtout qu’à cette époque on était très indépendant et on en subissait pas mal les conséquences (longue route, concerts annulés, perte d’argent…). Nous croyons vraiment en le groupe et le choix n’a pas été difficile. C’est juste de dire à sa mère que vous voulez être musicien alors que vous jouez devant 10 personnes à Kansas City… Nous avons tous eu des retombées pas forcément positives mais nous avons vaincu l’adversité.

Vous venez de Long Island. Pouvez vous nous parler de la scène là-bas?

C’est une très bonne scène et je pense que nous n’en serions pas là si tous les gens de chez nous ne nous avaient pas aidé. VOD, Glassjaw, Kill Your Idols, Errortype:11 nous ont permis de jouer avec eux, nous ont donné des contacts pour jouer ailleurs. Le public est avide de découverte et se déplace ainsi facilement aux concerts. Maintenant, nous sommes assez connus pour pouvoir faire la même chose et prendre des petits groupes locaux en première partie. Le dernier a quand même joué devant 200 kids. C’est pas mal…

Vous avez récemment ajouté un second guitariste. Pourquoi ce choix?

Nous avons toujours eu deux guitares mais jamais deux guitaristes qui nous convenaient. Brandon est avec nous depuis un an, a enregistré sur l’album, sur un 45t et un split. Nous avons toujours préféré le son de deux guitares pour plus d’intensité et pour la facilité en concert à cacher les erreurs. Beaucoup de groupes enregistrent plusieurs pistes de guitare en studio et quand tu les vois en live cela ne sonne pas comme sur l’album. Prends l’exemple de Lit, même si je ne les aime pas du tout.

Etes vous toujours en contact avec Fadeaway Rds?

Nous n’avons jamais eu de contrat avec eux et je ne pense pas qu’il vont être un label pendant longtemps. Nous avons enregistré quelque chose pour eux parce qu’ils se créaient et qu’ils voulaient un groupe qui puisse les aider à avoir une distribution. Nous, on cherchait un label pour tourner et trouver un plus gros label. Les deux ont bénéficié de cette expérience. Notre signature chez Revelation leur a permis d’être distribué mais ils ont mis un temps fou pour represser notre disque. C’est pourquoi je leur en veux vraiment. Vraiment, je suis stupéfait de voir comment ils traitent le groupe de leur label qui vend le plus aux USA.

Pourquoi avoir enregistré un split avec Ex Number 5?

Nous l’avons fait parce que nous aimons les petits tirages et parce que nous aimons vraiment ce groupe. Ce genre de support vous permet de toucher d’autres gens. Onedaysavior (le label du split) a une autre distribution que Fadeaway et les fans de ExNumber 5 sont totalement différents des nôtres. C’est également la raison pour laquelle nous avons fait un 45t chez Initial Rds. Les compilations sont aussi utiles, c’est ainsi que Revelation a pu nous connaître.

Vous avez tourné avec Kill Your Idols. Comment cela s’est-il passé?

C’était extra. Kill Your Idols sont des potes et ils nous ont aidé à organiser cette tournée. Ils ont même décliné des offres plus intéressantes pour tourner avec nous. Je ne dirai jamais assez de bien de ces mecs là! Je n’ai été malade qu’une seule fois, j’ai juste vu Andy Idols cinq fois à poil. Il y a eu de bons et de mauvais concerts mais c’est le jeu. Nous nous sommes bien marrés, nous n’avons pas perdu d’argent, donc on peut dire que ça a été un succès. Personne n’a acheté le 45t de Kill Your Idols, c’est une honte. 30 concerts et pas une vente. Je pense que cela doit être dû à la rumeur sur Andy et ces andouilles. Peut être que tu n’en as pas entendu parler…

Vous donnez beaucoup d’importance au fun dans votre groupe. Craignez vous une certaine routine ou monotonie?

Je veux faire ce qui me plait. C’est dur d’être quatre tout le temps dans le van, sans chambre ni d’endroits privés. Vous devez être cool et prendre du bon temps autant que possible. Penses juste au fait de parcourir les USA et de visiter des villes que tu n’aurais jamais vu sans le groupe. Je pense que la seule routine agréable serait d’avoir 500 personnes devant toi à chaque fois. Les tournées sont routinières, mon estomac dit toujours non au bout de deux jours, Brandon est toujours au téléphone, et Alex fait toujours des bonhommes de neige. Nous voulons partager notre côté fun car nous ne sommes pas politiques et nous ne faisons pas attention aux apparences des gens. Notre seul but est que vous ayez du bon temps à nous voir ou nous entendre.

Quels sont vos projets?

Nous tournons actuellement avec The Juliana Theory et nous jouons à un festival à Gainesville le 16 décembre. Nous prévoyons également une tournée sur la côte Ouest des USA en janvier mais je ne sais pas si cela va se faire. Nous tournerons de toute façon beaucoup en 2001, nous allons tourner un clip. Nous allons aussi participer à une compilation hardcore ou les groupes reprennent des morceaux de rap. Nous, nous reprenons Public Enemy. Surveillez Phil au Championnat de Bodybuilding en novembre. Je pense que je vais mater pas mal de matches des Knicks aussi.

Un message pour terminer…

Consulter le site du groupe (www.themovielife.net) ou celui de Revelation (www.revelationrecords.com) pour plus d’infos sur le groupe.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire