Interview : Gameface (01-2001)

Comment va Gameface depuis Every Last Time?

Tout va bien, on joue toujours et on se botte continuellement les fesses. Nous sommes allés récemment en studio pour y enregistrer quelques morceaux pour un split que nous avons sorti avec Errortype:11. En ce moment, nous finissons d’enregistrer notre prochain album. Nous avons été très occupé toute l’année.

Revenons brièvement sur le passé. Pourquoi avoir quitté Dr Strange pour Revelation?

Nous arrivions à la fin de notre contrat et nous avons décidé qu’il était temps de vivre une expérience différente. Nous avons toujours voulu sortir quelque chose chez Revelation; c’était comme un but ou une sorte de consécration pour nous. Mais nous adorons Dr Strange.

Vous avez évolué vers quelque chose de plus émo qu’auparavant. Pourquoi ce choix et comment jugez vous votre évolution?

Nous jouons et chantons nos morceaux comme cela nous vient. Je pense que nous n’avons jamais été aussi rentre-dedans que lors d’Every Last Time. En ce qui concerne les paroles, je parle juste de ma vie et de ce qui m’arrive au quotidien.

Parlez nous de ce split avec Errortype:11?

Ce disque est fantastique et nous en sommes très fiers. Nous adorons Errortype:11, ils sont super bons. On n’aurait pas pu trouver meilleur groupe pour nous accompagner sur un split.

Quand est prévu votre prochain album?

Si tout va bien, il sortira le 17 octobre.

Pouvez-vous déjà nous en parler et nous dire comment il se situe musicalement par rapport à Every Last Time?

Chaque disque est différent du dernier. Le nouveau représente une étape franchie de plus tout comme Every Last Time l’était par rapport à « Cupcakes » ou « Three To Get Ready ». Si nous ne grandissons pas et que notre musique n’évolue pas, on a aucune raison d’enregistrer de nouveaux albums. Je ne sais pas si nous sommes parvenus au bout de nos capacités. A chaque fois nous faisons tout ce que nous pouvons mais d’une façon ou d’une autre nous regroupons sur un disque les morceaux qui nous inspirent et dont nous sommes fiers.

De quoi parlent vos textes?

De la vie tout simplement. Il n’y a pas de règle pour l’écriture. Je n’ai pas d’agenda ou de calendrier et j’écris juste au sujet de ce qui me traverse l’esprit. Je suis quelqu’un de très renfermé et l’écriture me permet de m’exprimer réellement. Je raconte des histoires. Tous les textes sont en rapport avec moi mais je fais toujours en sorte que les gens puissent s’identifier au personnage principal. Des gens me disent même parfois qu’ils ont l’impression que le texte a été écrit pour eux. C’est un superbe compliment.

Connaissez-vous un peu la scène européenne?

Nous connaissons quelques groupes anglais comme Spy Versus Spy, Otherwise, Travis Cut, Sunfactor…

Un message pour la fin…

Ce sont les esprits ouverts et ceux qui sortent de chez eux qui font avancer le monde…

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire