Interview : Bushmen (04-1998)

Présentation

Bruno : on existe depuis quatre ans, depuis mai 1994. La formation actuelle date de début avril, parce qu’on vient d’avoir un nouveau batteur, notre troisième. Simon, notre ancien batteur ainsi que celui de Shaggy Hound, est parti avec Kickback et on a récupéré Charly de Dacyco qui est de la même école de batterie que Simon. Il y a également Steph à la guitare, JP à la basse, Pierre à la guitare solo et moi, Bruno au chant.

Réaction au départ de Simon

Bruno : ce n’était pas vraiment une surprise, il a toujours voulu vivre de la batterie alors que nous ce n ‘est pas notre but. Il est donc pas étonnant que nos chemins se soient séparés.

JP : dés qu’on a commencé avec lui, on était sûr qu’il ferait autre chose. Nous, on a monté le groupe pour le plaisir, pour la fête de la musique, on a bien marché et on a continué. Maintenant, on ne voit pas comment on pourrait aller beaucoup plus haut puisque les deux tiers du groupe travaillent. On fait les concerts les week-end… On est heureux de ce qui nous arrive mais en aucun cas il est question d’en vivre.

B : on veut faire des compos, les travailler, les jouer sur scène et les enregistrer. C’est tout.

Le partage de batteur avec Shaggy Hound

B : ça nous a perturbés dans les repets. On ne répétait plus qu’une fois par semaine au lieu de deux. Là, avec Charly, on espère passer au rythme supérieur dans les répets pour pouvoir avancer étant donné que ça doit faire six mois que l’on n’a pas fait de nouveaux morceaux.

Influences

JP : Lors de notre première démo, on avait baptisé notre style « Powerpunkpopsuckers » c’est à dire un peu tout et n’importe quoi. On ne peut pas nier nos influences punk parce qu’il y en a certains qui ont un peu de bouteille, mais on ne peut pas non plus négliger la pop anglo-saxonne liée au punk. En terme de groupes, c’est Jawbreaker, Samiam, No Means No, Pavement, Deftones, Satanic Surfers, 59 Times The Pain…

La scène limougeaude

Pierre : Il y a pas mal de gens actifs sur Limoges pour les organisations de concerts. La programmation est variée, ça va du hardcore au ska reggae et même des trucs de pop. Le groupe phare est Les Ejectés, et suivent des groupes comme les Super Dwarves, les Roller Coster (pas sûr de l’orthographe, ndlr)… Bref, Ca vit !

Enchaînement 4 titres – album

JP : ça n’a pas été aussi vite qu’on le dit. Ce n’est que notre premier album même si auparavant il y a eu des splits. Il est vrai qu’à l’heure actuelle, on pourrait être au stade du deuxième album. Il y a des gens qui auraient bien aimé voir tous nos premiers morceaux compilés sur un album parce qu’au début, on était un peu plus nerveux. Mais, rien ne va nous empêcher de composer des morceaux comme au début. L’année dernière pour Bourges il nous fallait un matériel promotionnel sur CD. Cela explique la sortie du quatre titres • Quiet •.

Pierre: ce n’est pas plus mal, c’était comme un coup d’essai même et cela a retardé l’album d’environ un an.

La rencontre avec Lollipop

JP : Stéphane nous a contacté suite au split 45t avec Sixpack, Concrete Idea et Upstairs People sorti sur 21 Again. Il a flashé sur notre morceau, nous a envoyé une lettre pour faire quelque chose avec nous, notamment un split avec Creep AC. On a répondu favorablement parce qu’on avait des titres disponibles sur bandes. Il en a pris une pour sa compilation. Et puis après, dés que l’on a parlé d’album entre nous, il nous a fait savoir qu’il était partant.

En dehors du groupe

JP : j’enseigne dans un lycée technique, Bruno est assistant technique en tourisme, Pierre est objecteur de conscience, Stéphane est deviseur dans une imprimerie et Charly est sans emploi.

La signature sur Epitaph des Burning Heads

B : c’est bien pour eux, si ça peut leur permettre d’être distribué un peu mieux à l’étranger

P : c’est bien qu’ils aient cette reconnaissance par rapport aux autres groupes de ces labels qui sont nettement en dessous du point de vue de l’originalité. Je trouve qu’ils ont un truc en plus, mai bon c’est peut-être parce qu’ils tournent plus que les autres sur ma platine.

Projets

JP : notre objectif est de tourner un peu à l’étranger et de faire un album dans la continuité du premier.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire