Interview : Abstrackt Keal Agram (04-2003)

Comment avez vous travaillé sur cet album par rapport au précédent?

Tout d’abord, nous avons travaillé avec beaucoup plus de matériel (le premier album avait été réalisé avec trois bouts de ficelle) et d’une manière générale nous avons essayé de renouveler notre son en gardant toujours une approche toujours très mélodique.

Pourquoi avoir quitté Monopsone pour Gooom alors que la distribution est toujours la même?

Tout simplement parce que nous ne nous sentions pas très en phase avec les groupes de Monopsone qui a sorti notre premier album, alors que nous apprécions beaucoup de groupes signés sur Gooom (Cyann & Ben, M83, Mils).

Vous avez des featurings hip hop tels que La Caution, James Delleck et Atoms Family. Etait-ce une réelle volonté de votre part de prendre partie quasi intégrante à la scène hip hop?

Ce n’est pas pour intégrer une quelconque scène que nous avons décidé de travailler avec James ou La Caution. C’est tout simplement parce que l’on est vraiment fan de ce qu’ils peuvent faire, ce sont avant tout d’excellents MC’s.

Comment s’est faite la collaboration avec Atoms Family?

Par l’intermédiaire de Jean-Philippe Talaga de Gooom qui était en relation par mail avec eux depuis un petit moment déjà car il est prévu qu’ils sortent un album sur le label…

Quelles sont les collaborations dont vous rêvez?

Il y a en effet pas mal de gens avec qui on aimerait bien collaboré. Au hasard ici, je te dirais Kazu, la chanteuse de Blonde Redhead, ou Nerd, ou bien encore Aesop Rock, Alain Bashung… On peut toujours rêver!

Avez vous désormais des contacts intéressants avec des labels étrangers? Pourquoi pas AKA chez Ninja Tune comme TTC chez Big Dada? Seriez vous prêts à travailler avec une structure étrangère?

Bien sûr, nous serions prêts à travailler avec une structure étrangère mais pas en exclusivité car les contacts sont tout de même plus difficiles avec un label éloigné. L’idéal pour nous serait de rester chez Gooom tout en ayant une licence en Angleterre ou aux Etats Unisavec un label comme Chocolate industries ou Anticon.

Quelles sont vos relations avec le label Idwet?

Nous sommes tout d’abord très amis avec eux. Ensuite, nous jouons régulièrement avec Robert Le Magnifique et nous apprécions beaucoup ce que le label va sortir prochainement, comme le groupe Psyckick Lyrikah ou sévit le rappeur Arm qui vient sur nos sets de temps en temps. Par ailleurs, Tanguy vient de sortir son album solo sous le nom de Tepr sur le label en question.

Vous avez quitté le rock pour la musique électronique. Parvenez vous à avoir autant de sensations sur scène?

Tout à fait car, sur scène, nous gardons une énergie très rock’n’roll qui ne s’entend pas forcément sur l’album. Nous jouons de la guitare sur plusieurs titres par exemple.

Décrivez nous AKA sur scène… Utilisez vous la vidéo en live? Est-ce dans vos projets?

Nous avons déjà travaillé avec des vidéastes mais le résultat n’avait pas été très concluant. Nous pensons retravailler avec de l’image mais pas dans l’immédiat. En tous cas, nous ferions nos vidéos nous mêmes…

Vous formez un duo. Dans quel sens êtes vous complémentaires? Qui fait quoi? Que vous apportez vous l’un et l’autre?

Au début, nous avions plus au moins des rôles prédéfinis dans le groupe. Moi, je m’occupais des mélodies et Tanguy des rythmiques. Mais, avec le temps, nous nous sommes mis tous les deux à créer des rythmiques et des mélodies ensemble. En tous cas, au bout du compte, nous composons à 50/50.

Comment voyez vous évoluer votre musique? Le groupe? On entend déjà dire que vos prochaines productions s’éloigneront un peu du hip hop…

Il y a déjà des morceaux comme « Brouillards » ou « Jason Lytle » qui s’éloignent largement du hip hop mais à vrai dire, on n’a pas de plan. On y va à l’instinct, peu importe que les morceaux sonnent comme ci ou comme ça.

Quels sont vos projets?

Nous avons dernièrement réalisé pas mal de remixes pour Kids Indestructible ou M83. Nous devons également réaliser un remix pour High Tone, pour La Caution et nous avons toujours comme projet de travailler avec Bumcello et avec Arm. Nous avons également joué sur scène avec Rodolphe Burger au festival Panoramas et nous devrions jouer avec lui une nouvelle fois au festival des Vieilles Charrues. Nous travaillons aussi avec Robert Le Magnifique à la B.O d’une pièce de théâtre, une adaptation de « Hamlet » par David Gauchard.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire