Soulwax en 10 titres et 10 remixes. Et pas un de plus.

Soulwax en 10 titres et 10 remixes. Et pas un de plus.

L’histoire de Soulwax est la preuve irréfutable que les barrières musicales n’ont pas lieu d’être. Groupe rock pour les uns, génies electro pour d’autres, les deux frères Dewaele ont su prouver avec le temps que l’un n’interdisait pas l’autre. En effet, si beaucoup les ont découvert sous le nom de 2ManyDjs à la sortie du cultissime ‘As Heard On Radio Soulwax Pt2’ en 2002, qu’un public electro plus pointu a patienté trois ans de plus pour succomber à l’imparable ‘Nite Versions‘, c’est bien en 1995, à Gand, que la fratrie a mis le pied à l’étrier pour imposer son rock mutant dans un paysage musical belge déjà bien fourni en approches innovantes. La suite est d’une logique à toute épreuve.

Après avoir décliné leur propre vision de la pop au fil de deux premiers albums (‘Leave The Story Untold’ en 1996, et ‘Much Against Everyone’s Advice’ en 1998), David et Stephen Dewaele se consacrent à 2ManyDjs, side project qui leur permet de faire danser la planète entière aux rythmes de leurs mash ups, mais aussi de produire de nombreux remixes qui, par leur efficacité, les font intégrer le cercle restreint des artistes electro les plus bankables. Dès lors, Gand est dans tous les viseurs, et chaque morceau qui sort du studio est passé au crible : de LCD Soundsystem à Daft Punk, en passant par Gorillaz ou Gossip, chaque remix enfonce le clou d’un savoir-faire unique qui fera l’objet d’une compilation, et poussera même le duo à se pencher sur son propre répertoire en retravaillant le troisième album de Soulwax (‘Any Minute Now‘, 2004) en vue d’une version purement electro toute aussi bien accueillie (‘Nite Versions’, 2005) qui les fait définitivement passer de la scène aux clubs.

Et puis l’ombre. Sans pression, les belges fuient volontairement les spotlights pour s’affairer en studio, quand ils ne se montrent pas épisodiquement en live avec 2ManyDjs. Ils produisent (pour Das Pop, Tiga, Crookers ou Peaches), signent quelques remixes lâchés à un rythme moins régulier (Gossip, Klaxons, Justice, Tame Impala, MGMT…), sortent un DVD documentaire (‘Part Of The Week End Never Dies’, 2008), créent leur propre label ainsi que leur propre studio, se lancent dans de nouveaux projets : Die Verboten, Despacio avec James Murphy pour une émission radio sur Beats 1, la webradio Radio Soulwax qui diffuse quotidiennement un nouveau mix de 24 heures sur son site internet…

Jusqu’en 2016 ou Soulwax fait coup double : il sort la bande originale de ‘Belgica‘ composée d’une quinzaine de compositions attribuées à autant d’entités derrière lesquelles se cachent finalement les frères Dewaele, puis est officiellement de retour sur scène avec un nouveau show baptisé ‘Transient Program For Drums And Machinery’. Entourés de cinq musiciens dont trois batteurs, les belges offraient dès lors un avant-goût de ‘From Deewee’, nouvel album à sortir en ce 31 mars, enregistré en une seule prise le 7 février dernier.

A la veille d’une mini tournée française qui passera pas Paris (Elysée Montmartre le 3 avril), Lille (Aeronef le 7), Arras (Main Square le 30 juin) et St Malo (Route du Rock le 19 août), retour en 10 titres sur une discographie à l’évolution unique, et sur autant de remixes qui ont fait la réputation de Soulwax bien au-delà des frontières du Plat Pays.

EN ECOUTE

No Comments

Post A Comment