Best of – Yellow Ostrich en 10 titres et pas un de plus

En annonçant sa fin prochaine, Yellow Ostrich boucle la boucle sans retenue. Débuté en 2009 alors qu’Alex Schaaf composait ses premiers morceaux puis les enregistrait dans sa chambre à l’aide d’un simple enregistreur quatre pistes, le projet a gagné en envergure au fur et à mesure que le songwriter s’entourait de musiciens pour l’aider à convertir toute son inspiration sur scène. Michael Tapper – alors batteur de Bishop Allen – embarqué dans l’aventure, c’est le multi instrumentiste Jon Natchez (The Antlers, Beirut) qui les rejoint pour définitivement donner des ailes à un groupe qui ne cessera de s’adonner à une indie pop de haut vol, même si les fans de la première heure, séduits par l’originalité et l’aspect lo-fi des compositions, regretteront d’entendre Yellow Ostrich rejoindre un son plus conventionnel sur ‘Cosmos’, un troisième et dernier album marqué par un changement de line up conséquent. Désormais désireux d’explorer de nouveaux territoires musicaux, Alex Schaaf a décidé de mettre un terme à cette courte mais passionnante carrière, et de se jeter à corps perdus dans Human Heat, un nouveau projet qui prend ses distances avec le rock et ses guitares. Mais puisqu’il n’est jamais trop tard pour rendre hommage, (re)découvrez Yellow Ostrich le temps de 10 titres, et pas un de plus.

En écoute sur Spotify

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire