Best of – Thee Oh Sees en 10 titres et pas un de plus

ohsees

Joli destin que celui de Thee Oh Sees, mis sur pied à San Francisco pour permettre à John Dwyer de concrétiser quelques unes de ses compositions instrumentales, quelque peu expérimentale à l’époque. Devenu un véritable groupe avec le temps, le combo se distingue depuis toujours de ses homologues par son hyperproductivité, ses prestations scéniques, et l’imagerie qui l’entoure. Avec déjà une dizaine d’albums, quelques compilations de singles, et moultes Eps accumulés en à peine dix ans, les californiens s’apprête à ajouter une ligne à leur longue discographie avec la sortie en ce mois d’avril 2013 de « Floating Coffin », un nouvel opus très attendu par un public qui ne manquera pas de l’apprécier sur scène bientôt, au Primavera de Barcelone, comme au Trabendo (Paris) fin mai. L’occasion de revenir sur le parcours de Thee Oh Sees, ici résumé en 10 titres. Et pas un de plus.

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire