Best of – Common en 10 titres et pas un de plus

common

Apparu au début des années 90 sous le nom de Common Sense, ce natif de Chicago s’est très vite imposé comme un des Mcs incontournables du hip hop américain, plus particulièrement de sa frange consciente qu’il incarne depuis toujours au même titre que les Mos Def, et The Roots, autres représentants d’un rap à la fois jazz et soul qui ont constamment croisé sa route. Inséparable à ses débuts du producteur No ID qui lui livra ses trois premiers albums, Common s’est véritablement révélé au grand public en 2000 quand, avec le soulful « Like Water For Chocolate », il entamait une collaboration avec Jay Dee qui allait ensuite tourner electro et rock à la sortie de l’incompris – bien qu’excellent – « Electric Circus« . De là, partagé entre sa carrière musicale et une autre cinématographique qui lui tendait les bras, Lonnie Rashid Lynn Jr s’est porté responsable de plusieurs albums à succès pourtant moins marquants que leurs prédécesseurs, multiplié les collaborations (Kanye West, The Neptunes), jusqu’à reprendre celle avec No ID pour le récent « The Dreamer/The Believer » sorti en décembre dernier. Musicien, acteur, mannequin, écrivain, défenseur de nombreuses causes (défense des animaux, lutte contre le sida, formation au civisme…), Common a dépassé aujourd’hui la simple sphère du hip hop, est devenu un personnage public dont peu finalement connaissent l’intégralité de la discographie. Voici dix titres à retenir, tous piochés au sein des neuf albums qui la composent.

À lire ou écouter également:

Une réponse à Best of – Common en 10 titres et pas un de plus

  1. Tarik 26 mars 2012 à 23 h 36 min #

    Je suis outré ne pas mettre le légendaire I USED TO LOVE H.E.R ou l’allégorie même du hip hop est apparenté à une femme et le très classique THE LIGHT hymne à l’amour samplé par bobby caldwell – open your eyes en devient presque insultant pour l’artiste et pour ses fans !!!!

Laisser un commentaire