Best of – Brother Ali en 10 titres et pas un de plus

ba

Brother Ali – Jason Newman dans le civil – a débuté sa carrière en 2000, lorsqu’il vendait sa démo intitulée « Rites Of Passage » sur ses concerts, jusqu’à ce que Rhymesayers lui mette le grappin dessus. Depuis, le Mc albinos aura livré deux Eps et quatre albums au label, dont l’excellent « Us » et le tout récent « Mourning In America And Dreaming In Color » paru le mois dernier, et se sera très rapidement imposé comme un des acteurs les plus en vue du circuit hip hop indépendant. Converti à l’Islam depuis 19 ans maintenant, ouvertement inspiré par les artistes des années 80 (KRS One et Rakim en tête), Ali n’hésite pas à exposer sa vie personnelle dans ses lyrics, comme à y exprimer son engagement politique, critiquant sans retenue et avec toujours beaucoup d’intelligence la politique de son pays, son goût immodéré pour la guerre surtout. Retour sur sa discographie le temps d’une chronologie de 10 titres, et pas un de plus.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire