Playlists – Le stoner à tous les temps

Playlists – Le stoner à tous les temps

Si le stoner – souvent appelé desert rock – est étiqueté ainsi depuis 1997 et la sortie de la compilation ‘Burn One Up! Music For Stoners’ chez Roadrunner, c’est bien des années avant que ce sous genre trouve ses racines : pendant les sixties, une décennie pendant laquelle se sont distingués des groupes comme Blue Cheer, MC5, Velvet Underground, Black Sabbath, Leaf Hound, Hawkwind, Blue Oyster Cult, ou Cream. Pourtant, ce n’est que 25 ans plus tard que le stoner a commencé à sérieusement émerger, porté par son approche singulière, plus mélodique, quelque peu hallucinogène (car répétitive) et lourde, biberonnée au heavy metal, au rock psychédélique, à l’acid rock et au doom métal.

Dans la foulée du début des années 90 ou Soundgarden, Trouble ou Cathedral ont tous mis leur grain de sel pour mettre le stoner sur de bons rails, Josh Homme et John Garcia ont littéralement allumé l’incendie en 1992 avec Kyuss (photo ci-contre), entraînant avec eux des groupes devenus phares, comme Sleep, Monster Magnet alors auteur de son premier album, Acid King, Fu Manchu, Clutch et Corrosion of Conformity. En 1997, soit deux ans après que Kyuss ait disparu, le stoner a de nouveau passé un cap sous l’impulsion d’un Josh Homme décidément omniprésent, initiateur des Desert Sessions, collectif comprenant des musiciens de divers horizons, tous dévoués au genre. Dès lors, le stoner fait progressivement tâche d’huile, laisse découvrir quelques-uns de ses nouveaux talents grâce à la mise en ligne de l’incontournable site internet stonerrock.com, comme à l’apparition de labels comme MeteorCity, responsable de la légendaire compilation ‘Welcome to Meteorcity’ (1998), mais aussi de l’éclosion de Hermano, Unida, Lowrider, ou Dozer.

Mais s’il n’est jamais tombé aux oubliettes grâce à la dévotion totale d’une communauté passionnée, les années 2000 resteront pour le stoner une période de popularité sans précédent. Dès ‘Rated R‘ de Queens of the Stone Age sorti, et plus encore en 2002 sous l’impact de ‘Songs for the Deaf‘, le mot est désormais dans toutes les bouches, même si Josh Homme et ses acolytes ont toujours réfuté le terme, préférant de beaucoup celui de ‘Desert Rock’. Alors que ‘Villains’, même s’il garde ses distances avec le stoner, vient tout juste d’atterrir dans les bacs, retour sur l’histoire d’un genre dont Josh Homme et Queens of the Stone Age ont permis l’ascension. Des pionniers jusqu’aux talents plus récents, Mowno décline le genre en 4 playlists en écoute ci-dessous.

PLAYLISTS

No Comments

Post A Comment