Playlists – Rap français, une révolution de 30 ans

Playlists – Rap français, une révolution de 30 ans

Dans notre initiative de découper chaque genre par décennie, pour mieux mesurer son évolution dans le temps, il fallait bien que le rap français passe lui aussi par notre filtre. C’est donc en rebondissant sur la sortie de ‘Hip Hop : Une Histoire Française’, livre très recommandable signé Thomas Blondeau – spécialiste et journaliste pour Le Monde Diplomatique, Les Inrockuptibles ou Libération – que l’on revient en cent morceaux répartis en trois playlists sur trente ans de ce rap français parti de rien, né dans l’ombre de son grand frère américain, pour finalement connaitre une mutation constante jusqu’à parvenir à squatter la télévision et les tops albums.

Au fil de ses 192 pages largement agrémentées de photos, l’ancien rédacteur en chef des magazines R.E.R et Radikal revient de façon exhaustive et chronologique sur l’évolution du mouvement en France, sans pour autant s’arrêter au rap puisque danseurs, djs et graffeurs y trouvent également leur place, eux qui – suivis par un public plus pointu – ne sont pas en reste et se produisent désormais au sein des championnats internationaux ou s’exposent dans les galeries d’art réputées. La musique y occupant évidemment la part la plus importante, Thomas Blondeau revient donc, au fil d’un argumentaire complet, enrichi d’interviews et anecdotes, sur l’émancipation de cette culture, sa francisation, ses succès, ses échecs, et les pièges dans lesquels elle a pu tomber : l’argent qui s’est mis à couler à flot, mais aussi souvent ceux des médias, tout autant responsables des jalousies et rancoeurs au sein même de la communauté hip hop, comme de l’abandon progressif de son esprit contestataire, partie intégrante de cette révolution de l’époque.

Parti de la fin des années 80, le livre couvre donc largement l’explosion commerciale des années 90, l’intérêt de labels de plus en plus spécialisés menant vers ‘l’âge d’or’ du rap français au milieu de la décennie, puis de la suivante rendue plus difficile par les gens de pouvoir (programmateurs radio et directeurs artistiques entre autres). Mais ‘Hip Hop : Une Histoire Française’ revient aussi sur les réactions positives d’un mouvement sans cesse capable de se réinventer lorsqu’il est en difficulté. Car quand il perd de son originalité, que les labels tombent dans la facilité en se contentant de signer des clones de réussite, il se tourne vers l’indépendance et s’appuie sur l’explosion d’internet pour offrir à des milliers d’artistes, porteurs d’une alternative, un accès au grand public. Comme Thomas Blondeau qui s’adresse tout au long de son ouvrage aux amateurs du genre, qu’ils soient nostalgiques, experts ou novices. Disponible depuis le 27 octobre chez Tana Editions.